Spieth et McIlroy têtes d'affiche à Abou Dhabi

Jeudi, McIlroy tentera de déloger le favori, Spieth,... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Jeudi, McIlroy tentera de déloger le favori, Spieth, de son piédestal.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Douglas
Associated Press
Abou Dhabi, Émirats arabes unis

Le plus récent arrêt de Jordan Spieth dans sa tournée mondiale du golf sera au Moyen-Orient, et une confrontation entre Rory McIlroy et lui est attendue impatiemment cette semaine au Championnat d'Abou Dhabi HSBC.

Il semble cependant que ces deux têtes d'affiche du golf professionnel se soient affrontées avant même le premier coup de départ du tournoi.

Dans le cadre d'un événement promotionnel, Spieth et McIlroy ont participé à une compétition semblable à celle de la Coupe Ryder qui comprenait une course de voiturettes de golf - appelées communément GolfBoards - le long d'une allée du parcours situé dans ce petit état du golf persique.

«C'était assez intense, a dit McIlroy le sourire aux lèvres. Honnêtement, Jordan a failli me sortir de la course. Nous sommes entrés en collision à mi-chemin de l'allée - heureusement, je ne suis pas tombé.»

Jeudi, McIlroy tentera à son tour de déloger le favori, Spieth, de son piédestal.

Spieth, qui vient d'enregistrer une victoire par huit coups à Hawaii à son premier tournoi cette année après avoir connu une saison de rêve en 2015, disputera donc son premier tournoi régulier sur le circuit européen au club de golf Abou Dhabi. Il sera accompagné pour l'occasion de McIlroy et Rickie Fowler, dans cet événement au cours duquel les deux premières rondes seront disputées selon la formule match play à trois balles.

L'Irlandais du Nord, troisième joueur mondial, effectuera son premier départ cette année. Il aura l'opportunité de voir son principal adversaire de plus près.

«Je ne joue pas au golf pour atteindre des objectifs, a expliqué McIlroy. Je veux jouer de mon mieux, et je ne veux pas me contenter de battre Jordan Spieth cette semaine. Je dois battre les 142 autres golfeurs (qui sont inscrits à ce tournoi.»

Depuis le dernier tournoi de McIlroy - il avait gagné le Championnat du circuit mondial pour s'assurer la conquête du titre européen à Dubaï -, Spieth a participé à des événements en Australie, aux Bahamas et à Hawaii. Ce qui est virtuellement devenu un circuit mondial pour le prochain golfeur vedette de la PGA avait commencé en octobre avec la présentation de la Coupe des Présidents en Corée du Sud, et se poursuivra avec sa première présence dans un tournoi au Moyen-Orient à Abou Dhabi ainsi qu'à l'Omnium de Singapour la semaine suivante.

«C'est légèrement épuisant», a admis Spieth, qui est âgé de 22 ans. En fait, il avait plutôt l'air excité et fébrile mercredi.

«L'an dernier, j'espérais plutôt avoir une pause. Cette année, je suis plus affamé et je veux profiter davantage du calendrier et explorer des endroits que je n'ai jamais vus auparavant, autant sur le terrain qu'à l'extérieur.»

Spieth sera donc de la première escale du traditionnel «Desert Swing», qui inclut également le Tournoi des Maîtres du Qatar et la Classique Dubai Desert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer