Canuel rejoint sa nouvelle équipe

Karol-Ann Canuel participera à un camp d'entraînement en Espagne.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Karol-Ann Canuel participera à un camp d'entraînement en Espagne.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Karol-Ann Canuel donnera ses premiers coups de pédale au sein de sa nouvelle équipe dans les prochains jours à Calpe, en Espagne.

La cycliste de Gatineau participera à un camp d'entraînement avec Boels-Dolmans, une formation professionnelle néerlandaise qui l'a embauchée en octobre dernier. La double championne du monde au contre-la-montre par équipe pourra rencontrer ses nouvelles coéquipières.

Canuel, âgée de 27 ans, n'avait pu participer au premier camp de l'équipe avant Noël, également en Espagne.

«Je suis nerveuse... Mais une bonne nervosité, avoue la championne canadienne en titre au contre-la-montre individuel.

«Mais ça va bien aller. Je vais m'adapter.»

Canuel n'a pas eu l'occasion de rencontrer ses nouvelles coéquipières, dont la Britannique Elizabeth Armistead, championne du monde sur route. Mais elle ne sera pas en territoire inconnu.

Deux des cyclistes, Evelyn Stevens et Chantal Blaak, ont déjà roulé à ses côtés chez Specialized-lululemon puis Velocio-SRAM.

En plus d'engranger les kilomètres sur le bitume en Espagne, Karol-Ann Canuel s'attend à jaser avec ses nouveaux patrons. Elle devrait en savoir plus sur le rôle qui l'attendra dans les premières semaines de la saison.

Déjà, un trait a été tiré sur la première course prévue en février au Qatar. Une décision prise par la cycliste.

«Ce n'est pas une de mes courses préférées», confie Canuel, qui n'apprécie pas le tracé dans cet émirat du Moyen-Orient.

Ses débuts compétitifs devraient avoir lieu à la fin du mois prochain. Parmi les grands rendez-vous à son horaire, ce sont les mêmes que les années précédentes.

Il y aura la Trofeo Alfredo Binda en mars et La Flèche Wallonne féminine en avril.

Une place olympique?

Canuel s'attend à prendre le départ de la Chrono Gatineau, ce contre-la-montre qu'elle a remporté en 2015. Surtout, on la verra aux championnats canadiens qui se dérouleront en Outaouais en juin.

Ce sera sa dernière occasion d'impressionner Cyclisme Canada et obtenir une place au sein de l'équipe olympique. Il y a quatre ans, elle n'avait pas été retenue pour les JO à Londres.

Des choix difficiles s'annoncent à nouveau pour les dirigeants de la formation nationale.

«Je ne voudrais pas être à la place de ceux qui auront à prendre les décisions», lance à ce sujet Karol-Ann Canuel.

Il serait surprenant qu'elle soit tassée sur les lignes de côté pour une seconde fois.

Parmi ses réussites la saison dernière, on retrouve cette deuxième place au classement général du Tour de Thuringe, en Allemagne. La cycliste québécoise avait notamment remporté l'étape finale.

Le directeur de Boels-Dolmans, Danny Stam, estime que Canuel s'adaptera rapidement à son nouvel environnement. «C'est une travaillante et surtout une bonne coéquipière qui s'avère à la fois confiante et humble», a-t-il dit sur le site web de l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer