L'année 2016 s'annonce occupée pour Alexandre Dupuis

La Roumanie, puis la République tchèque suivie d'un arrêt en Slovaquie. Le... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Roumanie, puis la République tchèque suivie d'un arrêt en Slovaquie. Le début de la nouvelle année sera occupé pour le biathlète franco-ontarien Alexandre Dupuis.

Ce dernier s'est qualifié en vue des championnats du monde juniors, le week-end dernier, terminant deuxième lors des sélections canadiennes. «Ça fait du bien d'être de retour sur l'équipe nationale après une année difficile», avoue le natif de Vankleek Hill au bout du fil.

Dupuis, 20 ans, avait raté le rendez-vous en 2015 après avoir gagné la médaille d'argent aux Mondiaux juniors de 2014 à Presque Île, au Maine. Il avait terminé deuxième au relais chez les benjamins.

Le vice-champion s'est retrouvé en congé forcé l'hiver dernier en raison de surentraînement. Quand il a refait le plein d'énergie, il n'a pas raté son retour en piste, montant trois fois sur le podium aux Jeux du Canada en février. 

Une belle façon de conclure une saison éprouvante. Une saison à oublier.

Bon début

La nouvelle, elle, a bien commencé.

Dupuis a gagné la première des trois courses de qualifications en vue des Mondiaux. Une épreuve de sprints qu'il a conclue avec une avance de 22 secondes sur son plus proche poursuivant.

Le représentant du club Chelsea Nordiq est aussi monté sur le podium lors des deux courses suivantes, lui assurant son billet pour la Roumanie.

Déjà, il s'est mis à penser à ces championnats. À ses attentes.

«Il y a deux ans, je ne m'attendais à rien. De gagner une médaille, c'était une grosse surprise, a rappelé Dupuis.

«Je vais affronter encore les mêmes gars», a-t-il noté.

Ce dernier veut à tout prix s'assurer de terminer parmi les huit premiers. Ça signifiera des dollars de plus pour lui.

«Ça me donnerait accès à l'aide du gouvernement fédéral. Ça m'aiderait grandement à financer ma saison.»

Alexandre Dupuis ne sera pas le seul biathlète de la région à participer aux championnats du monde juniors. On retrouvera Teo Sanchez, de Wakefield, dans la catégorie juvénile.

Chez les femmes, Leilani Tam von Burg, de Chelsea Nordiq, prendra également le départ de courses. Elle revient de l'Autriche, site d'une étape de la Coupe de l'Union internationale de biathlon (IBU).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer