Du tennis de «gros calibre» à Gatineau

Pour une deuxième année, Gatineau recevra entre autres... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Pour une deuxième année, Gatineau recevra entre autres les Championnats canadiens des moins de 16 ans.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y aura du tennis professionnel de calibre encore plus élevé à Gatineau à compter de 2016.

Tennis Canada a annoncé lundi un investissement de 1,06 million $ au cours des trois prochaines années qui permettra notamment au Challenger Banque Nationale du mois d'août tenu sur les terrains du parc de l'Île de devenir un tournoi mixte.

Les hommes viendront donc s'ajouter aux femmes et ils se disputeront une bourse de 75 000$US (25 000$US du côté féminin), ainsi que les importants points ATP qui y sont rattachés. Les tournois de type Challenger se trouvent à être une coche au-dessus des «Futures», comme celui dont Gatineau est l'hôte à la fin février-début mars et dont la bourse sera bonifiée de 15 000 à 25 000$, attirant des joueurs dont le classement tourne autour du 100e rang mondial. Des Canadiens de la relève, comme le Québécois Félix Auger-Aliassime, quart de finaliste à celui de Granby l'été dernier à 15 ans, y prennent part grâce aux laissez-passer de Tennis Canada.

«Il y a environ 150 de ces tournois dans 40 pays, c'est partout dans le monde... C'est chapeauté par l'ATP et c'est un véritable tremplin pour les joueurs. Des gars comme Rafael Nadal, Tomas Berdych, Kei Nishikori sont tous passés par là. Ce ne sera pas inhabituel de voir la relève passer ici par Gatineau, puis ensuite de les voir dans le top-50 ou le top-20 mondial quelques années plus tard», a indiqué Richard Quirion, directeur des tournois pour Tennis Canada, en conférence de presse au Complexe sportif pour annoncer ces nouvelles.

Les fonds promis par l'organisme qui régit le tennis au pays serviront non seulement à offrir les bourses aux joueurs, mais également pour tout ce qui est relié à l'organisation (arbitres, hébergement, etc., allant jusqu'aux balles).

Outre les trois tournois professionnels, les deux Challengers et le Futures, Gatineau recevra pour une deuxième année de suite les Championnats canadiens des 16 ans et moins, du 21 au 26 août 2016, soit deux semaines après les Challengers (6 au 14 août). La neuvième édition du Futures est pour sa part prévue du 27 février au 6 mars prochain.

«C'est une super bonne nouvelle. On ne s'attendait pas à ça tout de suite. On visait un Challenger masculin à long terme, mais de voir ça arriver avec un investissement de plus d'un million de dollars de Tennis Canada pour le développement du tennis à Gatineau, c'est vraiment incroyable», a commenté la coprésidente du comité organisateur local, Johanne Demers.

Éventuellement, cette dernière aimerait voir l'écart dans les bourses pour les femmes et les hommes se resserrer pour le Challenger, ce qui est malheureusement une réalité pour une majorité de tournois de tennis professionnels.

Mais auparavant, un dossier plus pressant est l'installation d'un éclairage répondant aux critères de l'ATP pour présenter des matches en soirée, ce qui n'était pas possible lors des premières présentations du tournoi estival.

«On a des discussions avec la Ville de Gatineau, on travaille fort avec eux et c'est certain qu'on espère y arriver cette année, on travaille là-dessus présentement. C'est effectivement notre objectif, au moins sur le terrain central, ça permettrait d'attirer encore plus de gens. Mais ce serait possible de le faire (un Challenger mixte) même sans éclairage», ajoute Demers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer