La crème de la crème des bosses sera à Chelsea

Comme il a de la famille en Outaouais,... (Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Comme il a de la famille en Outaouais, Michaël Kingsbury sera l'un des favoris de la foule. Les spectateurs auront sans doute aussi un faible pour les soeurs Dufour-Lapointe.

Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un sextuple champion canadien et lauréat du globe de cristal sera du rendez-vous en Outaouais. Même chose pour trois soeurs qui ont volé la vedette aux Jeux olympiques de 2014, à Sotchi.

La station de ski Camp Fortune accueillera parmi les meilleurs bosseurs au monde en mars prochain, à l'occasion des championnats canadiens de ski acrobatique.

«C'est une grosse nouvelle pour nous», avoue un des propriétaires de la station de ski située à Chelsea, Peter Sudermann.

«Ski acrobatique Canada voulait que l'événement se déroule chez nous. Ça marquera le 40e anniversaire des premiers championnats de bosses qui avaient eu lieu justement à Camp Fortune. Ça risque d'être une compétition très relevée et spectaculaire. Tous les athlètes de l'équipe nationale y participeront. Il y a une clause dans leur contrat à cet effet. C'est ce qui rend le tout encore plus excitant.»

Sudermann pense notamment à Mikaël Kingsbury, qui a terminé au sommet du classement de la Coupe du monde en 2015. Il a aussi remporté à quatre reprises l'épreuve en simple aux championnats canadiens en plus de mettre la main deux fois sur le titre en parallèle.

Kingsbury risque d'être le favori local.

Le skieur âgé de 23 ans, qui a grandi à Deux-Montagnes, a de la famille en Outaouais. Sa mère est née à Gatineau. Ses grands-parents habitent dans le quartier Mont-Bleu.

Les yeux seront aussi rivés sur Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe, qui avaient marqué l'histoire olympique il y a un an et demi. C'était la première fois que trois soeurs s'étaient qualifiées pour la finale des bosses.

Encore mieux, Justine avait gagné l'or à Sotchi, Chloé empochant l'argent. Les images des célébrations avaient roulé sans cesse au petit écran pendant plusieurs jours, dont celle des deux frangines se tenant la main sur le podium devant leurs parents et leur autre soeur.

«Quand tu regardes l'alignement des skieurs qui seront ici, tu as l'impression de revivre les Jeux olympiques», a lancé Sudermann.

«Nos jeunes qui font partie de notre équipe compétitive de ski acrobatique sont excités. Nos bénévoles aussi.»

Une première

Au fil des ans, Camp Fortune a accueilli des épreuves régionales et provinciales. Un championnat canadien junior a aussi déjà été présenté sur ses pentes.

Les employés ont passé les derniers mois à préparer la station en vue de l'événement. Des travaux d'élargissement de la principale piste - nommée en l'honneur de l'ancienne championne Anne Heggtveit - ont eu lieu.

«Afin de la rendre conforme aux normes de la Fédération internationale de ski (FIS), notamment pour l'épreuve parallèle de bosses», a expliqué Peter Sudermann.

«Nous avons aussi acheté du nouvel équipement pour mieux préparer la neige», a-t-il ajouté.

Les compétitions auront lieu les 12 et 13 mars 2016.

L'an dernier, les championnats canadiens s'étaient déroulés à la station de Val Saint-Côme, domicile de l'équipe provinciale du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer