Rochon veut rester en santé

Olivier Rochon a subi plusieurs blessures au cours... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Olivier Rochon a subi plusieurs blessures au cours des dernières années qui ont influés sur ses résultats.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une phrase lancée au milieu de l'entrevue pourrait s'avérer le slogan de sa prochaine saison en Coupe du monde de sauts acrobatiques.

«Moins de maladie, plus de bonnes performances», a laissé tomber le skieur gatinois, Olivier Rochon, lundi après-midi, au bout du fil. La veille, l'ancien champion du globe de cristal était débarqué en Finlande avec les quatre autres membres de l'équipe canadienne.

Un camp d'entraînement les attend là-bas lors des prochaines semaines. Tout ça afin de peaufiner leur préparation en vue de la première épreuve de la Coupe du monde qui sera disputée une semaine avant Noël à Pékin, en Chine.

«J'ai hâte de sauter sur la neige. J'ai passé un super bel été à l'entraînement sur les rampes d'eau à Québec, a souligné Rochon, qui a fêté ses 26 ans en juillet.

«C'était le premier été complet à m'entraîner depuis trois ans. Pour une fois, je n'avais pas de blessures à guérir. Juste des petits bobos normaux.»

Une phrase lancée au milieu de l'entrevue... (Bernard Brault, archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Bernard Brault, archives La Presse

Rochon ne l'a pas eu facile depuis sa conquête du circuit de la CDM en 2011-2012. Il a notamment dû être opéré à l'abdomen et au genou gauche.

La saison dernière, il n'a pas réussi à monter sur le podium lors des six épreuves, son meilleur résultat étant une quatrième position à Lake Placid.

Un virus l'a affaibli avant la première étape de l'hiver. Puis il y a eu l'aine et une de ses rotules qui lui ont causé des problèmes à la fin du calendrier.

«L'hiver dernier, je m'étais fixé des objectifs élevés, a reconnu Rochon.

«Peut-être ils étaient un peu trop élevés. J'ai été déçu de ma saison. Même si je revenais d'une blessure, que j'avais manquée la saison précédente, je m'attendais quand même à bien faire. Mais je me suis rendu compte que j'étais rouillé. Ça paraissait.»

Pas question pour lui de commettre la même erreur deux ans de suite.

«Je n'ai pas encore eu l'occasion de m'asseoir avec les entraîneurs pour établir mes objectifs. Mais je compte aborder la saison avec la même attitude que j'avais l'année que j'ai gagné le globe de cristal. Je vais me présenter à chaque compétition avec le but de m'amuser. Si tu t'amuses, tu vas finir par avoir de bons résultats.»

L'autre truc qu'il va essayer?

Sauter sans son attelle sur la neige, une pièce d'équipement qu'il devait porter depuis son opération au genou gauche. Il a eu le feu vert des médecins.

«Plusieurs athlètes vont continuer à la porter, mais moi, je ne suis pas à l'aise avec ça. J'ai sauté tout l'été sans ça. Je l'ai quand même apporté en Finlande. Elle traîne à terre, près du garde-robe», a expliqué Rochon en riant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer