La boxe au conditionnel

L'ancien triple champion du monde James Toney attend... (Archives, Associated Press)

Agrandir

L'ancien triple champion du monde James Toney attend le feu vert de la commission aux sports de l'Ontario pour confirmer sa présence à Ottawa le 27 novembre.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le retour de la boxe professionnelle à Ottawa a été repoussé de deux autres semaines.

Le gala projeté le vendredi 13 novembre au Centre Canadian Tire a été reporté au 27 novembre. Il devrait mettre en vedette notamment l'ancien triple champion du monde James Toney (76-10-3, 46 KO), ébranlé et défait lors de sa dernière présence dans le ring au Missouri en août.

Pourquoi l'utilisation du conditionnel pour celui qui a déjà affronté Roy Jones Jr et Evander Holyfield?

Car Toney, âgé de 47 ans, doit obtenir auparavant un permis de la commission aux sports de l'Ontario. Cette dernière - via son commissaire Ken Hayashi - doit examiner l'historique médical et même exiger des tests avant de donner le feu vert à la présence d'un pugiliste dans une arène.

Le poids lourd américain a déjà perdu une ceinture pour avoir utilisé des stéroïdes. Mais surtout, de plus en plus d'intervenants de la boxe réclament à ce que Toney cesse de boxer. Ils craignent pour sa santé, lui qui a encaissé son lot de coups à la tête durant ses 91 combats en trois décennies.

Le dernier en lice à le crier haut et fort? Le réputé analyste d'ESPN, Dan Rafael, qui a consacré une récente chronique à ce sujet, la semaine dernière.

Hayashi n'était pas disponible pour commenter cet épineux dossier qui l'attend.

«Un permis a été accordé au promoteur pour le mois de novembre et si James Toney satisfait tous les critères en tant que compétiteur, il se verra octroyer un permis pour se battre. Mais aucune demande n'a été reçue à ce sujet pour l'instant», a réagi par contre un porte-parole de la commission, Stephen Puddister, dans un courriel acheminé au Droit.

Gilles Morrissette est identifié en tant que promoteur de ce gala. Mais aucune campagne de promotion n'a été encore lancée pour ce gala. Aucune communication avec les médias a été effectuée.

Un droitier de Québec, Éric «The Hammer» Martel Bahoeli (11-5, 7 K), a confirmé via Facebook qu'il avait été retenu afin d'affronter Toney. Il a multiplié les entrevues dans la dernière semaine à ce sujet dans la vieille capitale, excité d'affronter un futur membre du Temple de la renommée.

Le gaucher canadien Steve Molitor, qui n'avait pas combattu depuis trois ans, devait faire partie de la carte. Mais son nom n'est plus dans les plans, paraît-il.

Pour l'instant, la finale mettrait aux prises le Russe Arif Magomedov (16-0, 9 KO) contre le Mexicain Jose Pinzon (25-8, 6 KO) dans un combat de championnat de la WBO NABO. Un duel féminin pour le titre intérimaire mondial des poids plume de la Women's International Boxing Association est prévu entre Sandy Tasgouris et Francia Elena Bravo.

Et Camacho Junior?

Le poids moyen Hector Camacho Junior, qui avait perdu par knock-out un combat pour une ceinture de la WBC contre David Lemieux en 2010, pourrait aussi débarquer à Ottawa. Il montre une fiche de 58-6-1.

Mais comme le reste de ce gala, tout tourne autour du conditionnel... Les points d'interrogation sont plus nombreux que les points d'exclamation.

Le dernier gala pro d'envergure dans la capitale nationale remonte à 1998. Otis Grant avait alors défendu son titre des poids moyens de la WBO au CTC devant une maigre foule de 8000 spectateurs.

Il y a cinq ans, des discussions avaient eu lieu afin d'attirer le combat de mi-lourds entre Jean Pascal et Bernard Hopkins. Un duel qui s'était déroulé finalement à Québec.

À l'été 2013, les Sénateurs d'Ottawa s'étaient joints au bureau de tourisme d'Ottawa et le groupe Eye of the Tiger Management pour soumettre la candidature du CTC pour accueillir un éventuel combat de championnat du monde des poids lourds de la WBC. Le projet a avorté lorsque le champion Vitali Klitschko s'était blessé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer