Le COC réfléchit

Marcel Aubut... (Achives La Presse)

Agrandir

Marcel Aubut

Achives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne

Secoué par la démission de son président à la suite d'allégations de harcèlement sexuel, le Comité olympique canadien (COC) a déclaré que ses politiques en milieu de travail devront être resserrées afin de faciliter la dénonciation.

Marcel Aubut a démissionné après que des femmes l'eurent accusé de harcèlement, en émettant notamment des commentaires à connotation sexuelle et en les touchant sans leur consentement. Ce dénouement est spectaculaire pour un homme qui a marqué d'un sceau indélébile le mouvement olympique au Canada.

Tricia Smith, qui fut l'adversaire d'Aubut dans l'élection pour la présidence du COC en 2009, agira à titre de présidente par intérim jusqu'à la tenue d'une élection lors d'une rencontre au bureau du COC en novembre. La nouvelle présidente complétera le mandat d'Aubut, qui devait arriver à échéance au printemps 2017.

Les athlètes canadiens entament leur préparation finale pour les Jeux olympiques de Rio, qui se dérouleront du 5 août 2016.

L'ex-championne d'aviron a déclaré dans une lettre adressée aux fédérations sportives du Canada que des enquêteurs indépendants entreprendront une révision des politiques internes sur la conduite en milieu de travail et qu'ils devront soumettre des recommandations sur la façon de déposer une plainte de façon moins stressante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer