Day se rapproche du premier rang

«Aujourd'hui (hier), c'était du golf phénoménal», résumait Jason... (USA TODAY Sports)

Agrandir

«Aujourd'hui (hier), c'était du golf phénoménal», résumait Jason Day après sa plus récente victoire.

USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
EDISON

Jason Day a fait preuve de puissance et de précision sur les verts pour remporter le tournoi Barclays, hier, devant les meilleurs golfeurs au monde.

À la suite de son premier titre majeur au Championnat de la PGA, Day a creusé l'écart rapidement et a réussi trois longs roulés pour l'oiselet sur le neuf de retour du parcours Plainfield pour ramener une carte de 62, huit coups sous la normale, et l'emporter par six coups sur Henrik Stenson.

Day a terminé le tournoi avec un score cumulatif de moins-19. Il a gagné il y a deux semaines à Whistling Straits avec un score de moins-20, un record du parcours.

Cette victoire permet à l'Australien de 27 ans de se hisser au sommet du classement de la Coupe FedEx, ce qui lui assure de terminer parmi les cinq premiers et d'espérer empocher la bourse de 10 millions $.

Même s'il demeure au troisième échelon du classement mondial, Day s'est rapproché de Rory McIlroy et de Jordan Spieth. Les trois ont mathématiquement des chances de prendre le premier rang la semaine prochaine au Championnat Deutsche Bank, qui sera disputé au TPC Boston.

«C'est un été spécial pour moi, et ce n'est pas fini, a déclaré Day. D'être en mesure de jouer de la manière dont je l'ai fait cette fin de semaine, c'est fantastique. Aujourd'hui, c'était du golf phénoménal.»

Stenson a tenté sa chance.

Il a réalisé des oiselets au 13e et au 14e trou pour s'approcher à deux coups, et Day a envoyé son coup de départ dans les arbres au 13e, lui qui faisait partie du groupe derrière. Ce fut la seule ouverture de la journée, mais Day a réussi à se tirer d'affaires en envoyant son coup suivant par-dessus les arbres pour atteindre le vert. Il a ensuite pratiquement mis fin au tournoi.

Il a calé un roulé de 30 pieds pour l'oiselet sur le vert du 14e, une normale-3, et a fait de même d'une distance de 35 pieds au 15e pour porter son avance à cinq coups.

Day est à égalité avec Spieth avec quatre victoires sur le circuit de la PGA, cette année. Deux des trois victoires de Spieth sont cependant survenues au Tournoi des Maîtres et à l'Omnium des États-Unis.

Émouvant

Ryan Palmer, qui jouait une semaine après la mort de son père de 71 ans dans un accident tragique au Texas, a conclu avec une ronde de 70 et a lui aussi pris le sixième rang. Palmer a retenu ses larmes après son dernier coup roulé.

Bubba Watson a réussi deux oiselets tardifs pour jouer 69 et conclure au troisième échelon. Le Canadien David Hearn a terminé à égalité au 45e rang en jouant la normale tandis que son compatriote Nick Taylor a pris le 53e échelon à plus-2.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer