Tennis: le retour aux sources de Muamba

Nicaise Muamba.... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Nicaise Muamba.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nicaise Muamba est né à Gatineau et c'est ici qu'il a donné ses premiers coups de raquette.

C'est encore ici qu'il a commencé à pratiquer son sport sérieusement chez Tennis Performance Outaouais. Doté d'un grand talent, Tennis Canada est venu le chercher dès l'âge de 11 ans pour l'attirer à son centre d'entraînement national à Montréal. Aujourd'hui âgé de 14 ans, Nicaise Muamba revient à ses racines, là où tout a commencé alors qu'il sera le favori pour remporter le championnat canadien des moins de 16 ans au parc de l'Île.

La compétition commence dès vendredi avec un tableau masculin de 41 joueurs et un tableau féminin de 41 joueuses. D'ici à mercredi prochain, les meilleures raquettes au pays de moins de 16 ans seront aussi à la conquête du titre national en double. Nicaise Muamba aura les yeux rivés sur les deux titres.

S'il est la première tête de série en simple, il faut aussi dire que l'ancien élève de l'école primaire du Bois Joli a eu beaucoup de succès en double en 2015. En février dernier, il a remporté les championnats du double à la Jalisco junior Cup au Mexique ainsi qu'à la Copa El Salvador. À ce dernier arrêt, il a aussi raflé le titre en simple. Plus tard durant l'hiver, il a remporté les titres du double du championnat canadien en salle chez les moins de 16 ans ainsi que chez les moins de 18 ans. En simple, il a atteint la demi-finale chez les U16 et les quarts de finale chez les U18.

Il voudra ajouter ce titre manquant en simple devant parents et amis au cours des six prochains jours. «Je me sens à la maison. J'ai encore beaucoup de famille ici même si nous habitons maintenant à Laval. Je me sens bien. J'ai confiance en mon jeu», a-t-il dit après son premier entraînement en sol gatinois hier après-midi.

La clé des succès de Muamba?

«Je suis agressif pour aller chercher mes points. Je vais les chercher plutôt que d'attendre une erreur de l'autre. En double, je joue surtout pour le plaisir, mais ça va bien», a dit l'athlète qui mesure déjà près de six pieds.

Au parc de l'île, sa compétition sera féroce. Muamba ne s'attend pas à des parties faciles cette semaine. «Il y a plusieurs joueurs qui peuvent me donner de bons matches. Contre Victor Krustev (Ontario), ça peut aller d'un côté comme de l'autre.»

Krustev sera la deuxième tête de série du tableau masculin. Gabriel Champoux, un autre Québécois, sera le troisième favori. Muamba bénéficiera d'un laissez-passer au premier tour aujourd'hui, mais comme il souhaite gagner sa vie avec le tennis, il ne faudra pas manquer ce produit de l'Outaouais pendant le reste de la semaine. Au rythme où va sa progression, sa prochaine visite pourrait être loin. D'ailleurs, il fêtera ses 15 ans dans exactement une semaine, deux jours après les finales du double et du simple.

Les matches commenceront dès 8h30 vendredi et l'action se passera jusqu'à 19h30, 20h. L'entrée au parc de l'Île de Hull est gratuite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer