Fini les excuses

Jason Day... (Photo Gary C. Klein, USA TODAY)

Agrandir

Jason Day

Photo Gary C. Klein, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Sheboygan

À sa huitième année sur le circuit de golf professionnel, Jason Day a atteint un palier important dans sa carrière en remportant, hier, le Championnat de la PGA. La progression aura été graduelle.

Âgé de 27 ans, Day admirait les méthodes de travail de Tiger Woods pendant son enfance en Australie, et il a perfectionné son élan avec l'aide de Colin Swatton, son cadet actuel.

Personne ne mettait en doute ses habiletés, mais plusieurs se demandaient s'il allait finir par collectionner les trophées. Il lui a fallu trois ans pour signer une première victoire sur le circuit professionnel - au Championnat Byron Nelson - et quatre années de plus pour ajouter un deuxième titre. 

AFFAMÉ 

En cours de route, il a maintes fois été blessé, trop souvent à son goût, et on chuchotait qu'il ne produisait pas lors des grandes occasions, surtout après qu'il ait échappé la victoire à l'Omnium britannique et auparavant à l'Omnium des États-Unis. Un tel discours ne tient plus la route. Day s'est hissé parmi le top-3 du golf, une position qu'il devrait être en mesure de maintenir. 

«Tant que je serai en bonne santé, je pense pouvoir être parmi les meilleurs pendant longtemps, a affirmé Day. J'espère encore réaliser mon objectif numéro un, soit celui de devenir le meilleur joueur au monde. Je demeure motivé et affamé, même après cette victoire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer