À la tienne, Dustin!

Occupé à fignoler des ententes de commandites à... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Occupé à fignoler des ententes de commandites à Toronto, Dustin Cook avait délégué son bon ami Dominic Bonin et son père Paul.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Malgré ses succès sur les pentes de ski de la région, Dustin Cook n'avait jamais été en nomination pour un prix quelconque au Gala Loisir sport Outaouais.

Le skieur de 26 ans aura dû attendre à la 25e édition du gala avant d'obtenir une mention. En pleine éclosion sur la scène internationale, il était impossible d'ignorer ses exploits sur le circuit de la Coupe du monde cette année. Après sa deuxième place aux championnats du monde au Colorado, sa médaille de bronze dans une étape de la Coupe du monde en Norvège et sa victoire ultime en finale de la Coupe du monde du Super G à Méribel en France, le skieur du Lac Ste-Marie a été sacré athlète masculin national de l'année en Outaouais mercredi soir.

Occupé à fignoler des ententes de commandites à Toronto, Dustin Cook n'était pas à la Maison du citoyen pour récolter son prix, qui était accompagné d'une bourse de 500 $, mais dans une entrevue au Droit, il a tenu à livrer un message aux jeunes athlètes qui rêvent de connaître du succès dans leurs sports respectifs.

« C'est un cliché, mais je suis l'exemple typique du gars qui a réussi à réaliser son rêve parce que j'ai travaillé fort et parce que j'ai finalement eu confiance en mes moyens. »

Avant de faire partie de l'élite mondiale du ski alpin, Dustin Cook ne l'a pas eu facile. Il avait même songé à se retirer de la compétition avant la dernière saison. Après tout, son meilleur résultat en carrière sur la scène mondiale avait été une 22e place et ça remontait à 2012.

« Je n'ai pas de souvenir de ma première course. La première dont je me rappelle était au mont Edelweiss, je crois. Je devais avoir huit ans. Ça n'avait pas tellement bien été, mais j'avais eu bien du plaisir. Par la suite, j'ai gagné bien des courses dans la région, mais je n'arrivais pas à transporter mes succès sur la scène provinciale ou nationale. J'ai toujours mis du temps à m'adapter à de plus grands skis et aux conditions plus difficiles quand je gravissais les échelons. »

L'autre problème, c'est que Cook n'a jamais été très pesant.

« J'ai toujours été petit et maigre. J'avais de la misère à prendre du poids. J'y suis finalement parvenu cette année ! »

La bière, arme secrète

Son amour pour la bière artisanale a enfin réglé son problème ! « J'en ris, mais on peut dire que la bière fait partie de mon programme d'entraînement ! Ça aide vraiment à gagner du poids pour descendre plus vite ! Près de chez nous, je suis fou de la microbrasserie Beyond the Pale. Ailleurs au Canada, j'aime bien la Dieu du Ciel et la Muskoka, fabriquée près d'où nous avions un chalet. »

La dernière année aura été la plus lucrative de sa carrière. Alors qu'il commence à amasser de l'argent de poche, songera-t-il à ouvrir sa propre microbrasserie ?

« Absolument. Je veux apprendre à brasser ma propre bière à la maison. Je suis prêt à faire du bénévolat et visiter des microbrasseries pour apprendre comment ça fonctionne ! »

Plus rapide que jamais sur ses skis, Dustin Cook n'hésite pas à mettre la barre haute pour la saison qui s'en vient. « J'espère que mes résultats de l'an dernier ne sont qu'un début. J'aimerais terminer dans le top-10 de la saison de Coupe du monde en Super Géant ainsi qu'au Slalom Géant. Et pourquoi pas le globe de cristal du Super Géant avec ça ? »

Les 15 lauréats du 25e Gala Loisir sport Outaouais

1. Athlète féminine par excellence, niveau national - Ariane Bonhomme / cyclisme

2. Athlète masculin par excellence, niveau national - Dustin Cook / Ski alpin

3. Athlète par excellence de 50 ans et plus - Diane Brunet / Quilles

4. Athlète par excellence, niveau provincial en sport collectif - Sara Plouffe / Ringuette

5. Athlète par excellence, niveau provincial en sport individuel - Félix Bertrand / Ski acrobatique

6. Entraîneur national de l'année - Denis Beaudoin / Karaté

7. Entraîneur provincial de l'année - Mathieu Toupin / Tennis

8. Équipe de l'année - L'Intrépide de l'Outaouais / Hockey (Bantam AAA)

9. Officiel de l'année - Étienne Pelletier / Plongeon

10. Bénévole de l'année 17 ans et moins - Sarah Élizabeth-Loyer / Foi et Lumière

11. Bénévole de l'année - Aimée Lavoie / Association des Résidants de l'Ile de Hull

12. Événement sport-tourisme de l'année - Grand prix de natation

13. Hommage au bâtisseur - Lyne Laprade / Club de natation de l'Outaouais

14. Organisme de l'année - Challenger de Gatineau / Tennis

15. Projet de l'année en loisir - Défi du Sommet / Course

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer