Canuel grimpe sur le podium à Gatineau

Karol-Ann Canuel, à gauche, a terminé deuxième au... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Karol-Ann Canuel, à gauche, a terminé deuxième au contre-la-montre devant parents et amis au contre-la-montre du Grand Prix cycliste de Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Son échappée de la veille n'a pas porté fruit, mais Karol-Ann Canuel avait quand même encore des jambes vendredi pour le contre-la-montre du Grand Prix cycliste de Gatineau.

La Gatinoise a pris la deuxième place de l'épreuve disputée sur l'heure du midi avec départ et arrivée sur la promenade du Lac-des-Fées, complétant le parcours de 11,5 km en 15:44 minutes, huit secondes derrière la gagnante, l'Américaine Carmen Small, de l'équipe Twenty16/Sho-Air.

Cette dernière en était à sa deuxième victoire lors de cette épreuve individuelle du Grand Prix, ayant remporté l'édition de 2013.

La coéquipière de Canuel avec l'équipe Velocio SRAM, l'Américaine Taylor Wiles, a pris la troisième position avec le même chrono que celle-ci.

« Finir deuxième derrière Carmen Small, qui roule très bien au chrono - elle a terminé troisième au championnat du monde - je suis vraiment contente d'être sur le podium, surtout en courant devant ma famille et mes amis ici », a raconté Canuel après avoir accepté son trophée de meilleure deuxième.

L'infirmière de profession se sentait bien même si elle avait veillé un peu tard jeudi soir, ayant dû passer au contrôle anti-dopage malgré sa 30e place au milieu du peloton de tête de la course sur route de 108 km. Avoir l'occasion de coucher à la maison dans son propre lit a compensé, cependant.

« J'étais un peu stressée par rapport à ça (les 14 heures environ entre les deux courses). Mais ce matin, je suis allée faire un sprint avant de déjeuner pour essayer de rouler le plus possible. Je ne savais pas comment j'allais me sentir, mais je me suis dit de donner mon 100 % et on verra comment ça se passe, et finalement j'ai bien roulé », a-t-elle relaté.

Canuel estimait avoir fait « quelques erreurs techniques » dans les nombreux virages du parcours qui empruntait le boulevard des Allumettières et ses nombreux ronds-points. Ce fut suffisant pour ouvrir la porte à Small.

« J'ai commencé de façon conservatrice et j'ai pris mon élan au fil du parcours. C'était difficile, ce contre-la-montre est un vrai test, surtout que c'était venteux. C'était un parcours bien différent d'il y a deux ans, plus court avec une boucle plutôt que deux, ce qui me convient mieux. Mais j'ai travaillé fort pour m'améliorer sur les plus courtes distances et les prologues, ça a rapporté aujourd'hui », a noté Small.

Alors que les femmes laisseront place aux hommes (course sur route de niveau national aujourd'hui) et à la relève (courses de la Coupe Québec aujourd'hui et demain), Canuel et compagnie mettent maintenant le cap vers Philadelphie, où aura lieu la prochaine course de leur circuit, dimanche. Un rendez-vous que la Gatinoise d'adoption voit venir avec un peu d'appréhension vu qu'elle y avait subi une fracture du cou l'an dernier dans une chute. « C'est certain que j'y pense un peu, mais ça fait partie de la course. J'essaie maintenant de toujours être en avant, c'est moins dangereux », a-t-elle blagué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer