Un seul club de natation à Gatineau

Le club aquatique de l'Outaouais (CAO) a produit ses derniers champions... (Martin Roy, srchives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, srchives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le club aquatique de l'Outaouais (CAO) a produit ses derniers champions nageurs. Dix ans après sa naissance, il a été dissous.

MARTIN COMTOIS

mcomtois@ledroit.com

La nouvelle est tombée durant le long week-end. Les membres du club ont voté majoritairement en faveur du transfert de ses athlètes vers le club de natation de Gatineau (CNG), dont les activités sont centralisées à la piscine aux dimensions olympiques du centre sportif.

Plus de 70 nageurs compétitifs passent dans ce qui était considéré auparavant le « camp ennemi ». Une trentaine de nageurs adultes les suivront.

Le bon moment

La raison ?

CAO se retrouvait sans entraîneur-chef depuis que l'un de ses fondateurs, Robert Toupin, eut annoncé son départ à la fin de la saison. « Je devais prendre ma retraite l'an passé, mais j'avais décidé finalement de rester un peu plus longtemps, a expliqué le principal intéressé.

« Le temps était propice pour un tel changement. »

Ce que confirme le CNG.

« Nous aussi on se cherchait un entraîneur-chef le mois dernier. Nous avons décidé d'approcher les gens de CAO et voir s'ils voulaient former un seul club. Les discussions ont été courtes et rapides », a souligné le président Patrick Collins.

Ce qui a scellé le transfert ?

L'embauche de Pierre Lafontaine, ancien grand patron de Natation Canada, à titre de nouvel entraîneur-chef du club de natation de Gatineau. Il a dirigé au fil des ans plusieurs médaillés olympiques, que ce soit en Amérique du Nord ou en Océanie.

« L'entrée en scène de Pierre a joué un grand rôle. Sa philosophie est très similaire à la nôtre », a soutenu M. Toupin, qui a été impliqué pendant quatre décennies dans la natation au niveau national.

« Nos membres ont accepté ça à bras ouverts, a-t-il ajouté au sujet du transfert. C'est bon pour l'avenir de la natation en Outaouais. C'est bon pour nos nageurs qui auront accès au centre sportif. Et nous avons très confiance en Pierre. »

Le CNG était déjà un des plus importants clubs au Québec avec ses 275 nageurs compétitifs. Au fil des dernières années, il a vu ses athlètes participer à des épreuves de la Coupe du monde en eau libre et même les Jeux paralympiques.

Plus que jamais, Gatineau pourra maintenant rivaliser avec le reste de la province.

« Cette nouvelle ère de natation à Gatineau va permettre de poursuivre le développement de cette belle discipline et de promouvoir la vision « Une ville, un club, une famille, une dynastie », pouvait-on lire hier sur le site web du CNG.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer