De la Corée au Mexique pour Olivier Riopel

Les dirigeants de l'équipe nationale ont confirmé la... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les dirigeants de l'équipe nationale ont confirmé la sélection d'Olivier Riopel lundi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un voyage en Corée du Sud l'attend en juillet. Puis un autre en septembre au Mexique.

Un été occupé se pointe devant Olivier Riopel, un libéro de Hull qui a été nommé au sein de l'équipe canadienne junior de volley-ball. Sa sélection a été confirmée tard lundi soir par les dirigeants de la fédération nationale. Tout ça à la conclusion d'un camp d'entraînement tenu à Gatineau pendant cinq jours.

« Je suis sans mot. Ce n'est pas seulement l'occasion de représenter son pays, mais également d'avoir accès à un calibre de jeu international », a souligné Riopel, le seul joueur de l'Outaouais à se tailler une place au sein de la formation nationale.

Quatorze athlètes âgés de moins de 21 ans ont été retenus parmi les 38 qui se sont rapportés aux entraîneurs, la semaine dernière. Les heureux élus disputeront trois tournois majeurs dans les prochains mois.

Ça commencera par la Coupe panaméricaine junior qui se déroulera à Gatineau dès le 23 juin. Ça se terminera avec les Championnats du monde U21 à Tijuana, du 11 au 20 septembre.

Puis entre les deux événements, il y a les Universiades d'été à Gwangju.

« Nous partons pour ce tournoi en Corée du Sud quelques jours seulement après la Coupe panaméricaine, a précisé Riopel, excité à l'idée de se promener un peu partout.

« J'ai connu un super bon camp. J'ai aussi eu de la chance de mon bord. Tout allait bien (...) Lors de certains jeux, le ballon tombait et je réussissais à le reprendre du bout des doigts pour le monter. »

Riopel, qui a été nommé un des meilleurs joueurs collégiaux au pays l'hiver dernier, n'est pas le seul athlète du Québec à percer l'alignement canadien. Gabriel Chancy, du Cégep de St-Jérôme, a aussi été sélectionné.

En revanche, la vedette des Griffons du Cégep de l'Outaouais, qui a fait ses classes au collège St-Alexandre, s'avère l'unique libéro retenu.

Un détail qui n'est pas passé inaperçu : « Un beau vote de confiance qu'on m'accorde », a avoué Riopel. Les entraîneurs ont plutôt opté de retenir attaquant réceptionneur additionnel.

« Mais si jamais ça va mal pour moi, rien ne les empêchera d'utiliser un de ces attaquants réceptionneurs en tant que libéro », a fait remarquer l'étudiant en sciences humaines au pavillon Gabrielle-Roy.

Ce dernier a déjà partagé la nouvelle avec sa famille, mais également ses coéquipiers. Il a aussi pris le temps d'appeler son entraîneur chez les Griffons, Paul Tamburrini.

« Parce qu'il m'a poussé à tenter ma chance dans l'équipe canadienne. Il croyait en mes chances. »

Partager

À lire aussi

  • Crème glacée ou volley?

    Sport régional

    Crème glacée ou volley?

    Ils seront 38 jeunes athlètes talentueux à converger vers le centre sportif de Gatineau. Des joueurs considérés parmi les plus beaux espoirs que le... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer