Calvé stoppée en huitième de finale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Caroline Calvé n'a pas gagné une deuxième médaille de suite, mais elle s'avérait tout de même heureuse, hier, après avoir terminé neuvième au slalom en parallèle de la Coupe du monde de surf des neiges de Montafon, en Autriche.

La planchiste d'Aylmer a été éliminée en huitième de finale face à l'Allemande, Isabella Laboeck. La favorite locale, l'Autrichienne Sabine Schoeffmann, a enlevé cette deuxième épreuve de la saison.

Deux jours plus tôt, Calvé avait remporté l'argent au slalom géant en parallèle de Carezza, en Italie.

Ça regardait bien au départ pour elle en sol autrichien. L'athlète de l'Outaouais s'était qualifiée troisième après les deux premières descentes.

«Je suis arrivée prête et agressive. Je suis contente de ça, a dit Calvé au bout du fil.

«C'est donc définitivement un bon début de saison pour ça. J'ai figuré mes affaires. Je ne me pose plus de question. J'arrive et je sais ce dont je suis capable de faire.»

Un bon résultat dans les qualifications permet de choisir le parcours lors des finales où les planchistes n'effectuent qu'une descente. Ça permet notamment d'éviter un tracé plus capricieux.

«C'est décevant de terminer neuvième, car ma journée avait bien commencé. C'est aussi décevant, car j'étais devant Isabella (durant la course), a analysé Calvé.

Mais un pépin en milieu de parcours lui a coûté son avance.

«C'est un parcours de 25 secondes. Donc, tu ne peux pas te permettre de faire une erreur, car tu n'as pas le temps de récupérer. Ce n'était pas comme à Carezza.»

Calvé était la seule Canadienne en piste. Chez les hommes, Jasey Jay Anderson, de Mont-Tremblant, a fini 19e.

L'équipe nationale avait décidé de rentrer à la maison après la Coupe du monde de mardi. L'étape de Montafon a été ajoutée à la dernière minute.

«Au début, ça me chicotait de manquer un départ de la Coupe du monde», a avoué Calvé. Elle a multiplié les démarches afin de modifier ses billets d'avion pour rester en Europe.

Quelque 300$ plus tard, la double Olympienne a pu confirmer sa participation à l'étape autrichienne.

«Je ne voulais pas juste retourner à la maison. Je suis athlète capable de gagner des Coupes du monde. C'est mon travail. C'est ma paie pour tous mes efforts. Ne pas pouvoir prendre un départ (...) Je devais trouver une façon.»

Calvé profitera d'une pause durant la période des Fêtes avant de reprendre la direction du Vieux Continent. Un autre départ en Coupe du monde l'attend en janvier tout comme une participation aux championnats du monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer