Blessé au dos, Federer se retire

«Malheureusement, je ne suis pas en état de... (Associated Press)

Agrandir

«Malheureusement, je ne suis pas en état de jouer, s'est excusé Federer aux spectateurs. Je voulais personnellement venir m'en excuser.»

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
LONDRES

Blessé au dos, Roger Federer a dû se décommander du match ultime des Finales de l'ATP, où il devait affronter le Serbe Novak Djokovic.

Le Suisse en a fait l'annonce à la foule du O2 Arena après la remise du trophée du double, hier.

«Malheureusement, je ne suis pas en état de jouer, a dit Federer aux spectateurs. C'est sûr que j'aurais voulu qu'il en soit autrement. Je ne voulais pas que ça se termine comme ça. Hier soir et aujourd'hui, j'ai tout essayé - antidouleur, traitements et repos, mais je ne suis pas en condition d'affronter Novak à ce niveau. À mon âge ce serait trop risqué de le faire, et j'espère que vous serez compréhensifs.

«Je voulais personnellement venir m'en excuser. J'ai connu une très belle semaine et j'aime ce tournoi et jouer à Londres, j'y ai beaucoup de beaux souvenirs. J'apprécie grandement votre présence. J'espère avoir la chance de revenir ici et de disputer la finale. Merci beaucoup. Je vous apprécie.»

Samedi, le gagnant de 17 tournois majeurs s'est imposé 4-6, 7-5 et 7-6 (6) contre Wawrinka, un compatriote. Il a paru incommodé au dos en fin de rencontre.

Federer a remporté l'événement six fois, le plus récemment en 2010 et 2011, puis c'est Djokovic qui a régné en 2012 et 2013. Les Finales sont présentées à Londres depuis 2009.

Les ennuis au dos ont aussi été la source des deux autres retraits du tennisman de 33 ans: en quarts de finale à Paris en 2008, ainsi qu'en demi-finales à Doha en 2012.

On ne sait pas encore si Federer pourra se joindre à Wawrinka et le reste des Suisses en finale de la Coupe Davis à Lille en France, le week-end prochain.

Djokovic termine l'année avec un rendement de 58-8, dont des consécrations à Roland-Garros et Wimbledon.

Les organisateurs ont remplacé la finale prévue par deux matches hors-concours: le Britannique Andy Murray contre Novak Djokovic en simple, puis Murray et John McEnroe en double face à Tim Henman et Pat Cash.

Encore les jumeaux

En double, les jumeaux américains Bob et Mike Bryan ont triomphé en battant Ivan Dodig et Marcelo Melo, 6-7 (5), 6-2 et 10-7, méritant ainsi un 103e titre en carrière.

Les favoris ont complété l'année en soulevant 10 trophées ou plus pour une quatrième saison, après 2007, 2010 et 2013. Leur fiche globale en 2014 a été 64-11.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer