Un titre mondial en jeu

Benoit Ladouceur (a gauche), entraîné par la légende... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Benoit Ladouceur (a gauche), entraîné par la légende Jean-Yves Thériault, se battra pour un titre mondial le 18 octobre au Hilton du Lac-Leamy.

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cinq mois se sont écoulés depuis cette soirée du mois de mai, lorsque le titre mondial de kickboxing chez les mi-lourds lui a glissé entre les mains.

Une décision unanime des juges avait favorisé son adversaire français après sept rounds. Une scène qui a marqué Benoit Ladouceur. Il venait d'encaisser une rare défaite en carrière dans le ring.

Plus précisément sa deuxième en 21 combats dans les rangs amateurs. De surcroît, ça se passait dans son patelin, au Hilton Lac-Leamy.

Voilà que l'athlète de Gatineau se voit offrir une deuxième opportunité. Une revanche contre le type qui a brisé son rêve.

Frederic Kowatz a accepté de mettre en jeu sa ceinture le 18 octobre lors d'un gala organisé par l'ancien champion du monde Jean-Yves Thériault, dit le « Iceman ». Le lieu sera le même que lors du premier affrontement.

Ladouceur espère toutefois que le résultat sera différent. Mais pas question pour lui d'y aller de déclaration fracassante.

« Je ne suis pas comme ça », a-t-il rappelé au journaliste du Droit après un entraînement intense sous le regard du Iceman. « Je peux te dire qu'il (Kowatz) ne rencontrera pas le même homme cette fois-ci », a ajouté Ladouceur après une pause de quelques secondes.

Près de 1200 personnes avaient assisté au premier combat. Une foule qui était nettement rangée derrière le gars de la place.

Kowatz, un menuisier de jour dans son pays natal, n'a pas hésité à offrir une revanche à Ladouceur. « Mais il aurait aimé que ça se passe en décembre en France, a avoué Thériault.

« Moi, j'ai été un peu égoïste en tant que promoteur. Je voulais faire ce combat icitte et donner un spectacle aux amateurs qui nous ont toujours supportés. Quand Benoit gagnera, il va peut-être aller défendre le titre là-bas. »

Visiblement, le coach et promoteur a la langue un peu plus déliée que son poulin. C'est bon. Ça vend des billets. Ça ajoute un peu de piquant en marge de cette soirée.

Âgé de 36 ans, Benoit Ladouceur dit tout simplement qu'il est heureux. « Je suis content d'obtenir une deuxième chance. Je dois en profiter », a-t-il précisé.

Dans les derniers mois, son entraîneur et lui ont pu décortiquer sa défaite. Un affrontement qu'il a dominé lors des quatre premiers rounds. Ça s'est gâté par la suite. Pas que le champion nord-américain n'était pas en forme. « Des gens ont dit qu'il n'était pas en shape. Ce n'est pas ça, a défendu Thériault.

« J'étais en aussi bonne shape que présentement, a ajouté Ladouceur.

En territoire connu

Le doigt a été mis sur un blocage mental. C'était la première fois de sa carrière qu'il devait livrer un combat de sept rounds, deux de plus que ses sorties précédentes.

Plus la soirée avançait dans le ring, plus il s'aventurait en territoire inconnu. Le doute s'est installé. La confiance a vacillé.

« Des gens vont dire que c'est juste sept rounds, seulement 14 minutes. Mais ce sont 14 minutes intenses en tabarouette. Un des facteurs qui rend ça intense, c'est que tu as un gars devant toi qui veut t'arracher la tête, a lancé en riant Jean-Yves Thériault, qui prend le blâme pour la défaite de son protégé.

« Il y avait des indices qui me disaient qu'il n'était pas confiant de faire les sept rounds. »

Aujourd'hui, le doute a disparu. La confiance est solide. Autant que ses coups de poings et coups de pied.

« Je me sens prêt pour ça. J'ai vécu un combat de sept rounds. Je sais à quoi m'attendre », a soutenu Ladouceur.

Une dizaine de combats devraient précéder ce choc pour le titre mondial des mi-lourds. Les premiers kickboxeurs monteront dans le ring sur le coup de 20 h.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer