Un skip canadien part favori

Mike McEwen... (Collaboration spéciale Sylvain Desmeules)

Agrandir

Mike McEwen

Collaboration spéciale Sylvain Desmeules

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des quatuors de la Scandinavie et de l'Asie lanceront des pierres lors de l'étape gatinoise du World Curling Tour (WCT). Mais ce sera une équipe canadienne qui entamera l'événement sur une lancée incroyable.

Le skip Mike McEwen et sa bande de Winnipeg, ont sont les favoris du Challenge Château Cartier, qui se déroulera du 22 au 26 octobre au centre Robert-Rochon. Ils sont classés deuxièmes au monde en ce moment.

«Ils ont gagné les deux derniers tournois du Grand Chelem», a affirmé Alain Deschatelets, hier, lors d'un point de presse levant le voile sur la programmation de la sixième édition.

Ce dernier est président du club de curling de Buckingham, qui organise ce rendez-vous. Une cinquantaine de membres donneront un coup de main pendant les cinq jours du challenge.

On retrouvait lors de la conférence de presse plusieurs de ses bénévoles de la première heure, dont Dany Beaulieu, Richard Faguy et Daniel Caron. Le premier agit en tant que directeur du tournoi.

C'est lui qui avait la responsabilité de recruter des quatuors.

Tel qu'annoncé par LeDroit il y a trois semaines, deux des trois médaillés des Jeux olympiques de Sotchi fouleront la glace à Gatineau. David Murdoch, de l'Écosse, a remporté l'argent tandis que Niklas Edin, de la Suède, a empoché le bronze.

Le champion olympique Brad Jacobs, un habitué du Challenge, a dû se désister. C'est la première fois qu'il ne débarquera pas dans le coin.

Une compétition des plus relevées

Trente-deux équipes élites provenant de six pays sont inscrites tout comme 25 quatuors dans la classe ouverte. Tous ces joueurs se disputeront plus de 52500$ en bourses.

«Je m'attends à des coups de précision incroyable, a affirmé Deschatelets.

«J'espère que la population va se joindre à nous. Nous amenons quasiment Sotchi à Gatineau avec quatre des 10 équipes qui étaient aux Jeux.»

En plus de McEwen, deux autres quatuors canadiens seront à surveiller. Ceux de John Epping et Brad Gushue.

«Ces trois équipes vont se battre lors des prochaines années avec Brad Jacobs pour représenter le Canada aux Jeux olympiques en 2018», a affirmé Deschatelets.

Le favori local et champion québécois, Jean-Michel Ménard fait partie du peloton.

Le challenge est l'avant-dernier événement majeur sportif national et international à se dérouler cette année sur le territoire de la Ville de Gatineau. En décembre, le complexe Branchaud-Brière accueillera les sélections de l'équipe canadienne de gymnastique en vue des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto.

«Les gens considèrent le challenge comme l'un des meilleurs tournois au Canada, autant pour la qualité de la glace que de l'organisation, a rappelé Alain Deschatelets.

«D'une année à l'autre, notre technicien de glace connaît de mieux en mieux la bâtisse. Il est en mesure d'améliorer la qualité de la glace. Ça donne une bonne réputation à Gatineau.»

Et surtout, ça rend fier le club de Buckingham, qui a mis au monde ce tournoi.

«Nous sommes peut-être un petit club avec deux glaces, mais nous mettons beaucoup d'effort là-dedans.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer