Hamilton remporte une course sombre

Nico Rosberg, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel souriaient... (Associated Press)

Agrandir

Nico Rosberg, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel souriaient à peine sur le podium du Grand Prix du Japon, préoccupés par l'état de santé de leur collègue Jules Bianchi. Le Français est dans un état critique après être entré en collision avec une grue.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jim Armstrong
Associated Press
SUZUKA

Au volant de sa Mercedes, Lewis Hamilton a remporté un troisième Grand Prix de Formule Un consécutif, celui du Japon, pour augmenter son avance en tête du championnat des pilotes devant son coéquipier Nico Rosberg.

En raison d'un grave accident et de la forte pluie, la course a été interrompue au 44e tour, et n'a jamais repris. Les dirigeants du circuit ont choisi de ne pas relancer la course, confirmant du même coup la victoire de Hamilton. Sebastian Vettel, sur Red Bull, a pris la troisième place.

Les célébrations d'après-course ont été assombries par l'annonce du transport du pilote français Jules Bianchi, de l'écurie Marussia, vers l'hôpital après que son bolide eût percuté un véhicule de dépannage.

«J'ai savouré le moment uniquement lorsque j'ai pu dépasser Nico, a confié Hamilton. Ce fut un très bon résultat collectif, mais de toute évidence je suis très préoccupé par l'état de santé de Bianchi en ce moment.»

Hamilton s'est ainsi donné une priorité de 10 points sur son coéquipier au sommet du championnat des pilotes, avec encore quatre courses à disputer.

La pluie a aussi joué les trouble-fête dès les premiers tours, les neuf premiers se déroulant derrière la voiture de sécurité. Après que l'intensité de la pluie se soit résorbée et que la course ait repris normalement, Hamilton a tout fait pour s'approcher le plus possible de son coéquipier, qui s'est élancé de la position de tête.

Rosberg a conservé le premier rang jusqu'au 29e tour, lorsque le Britannique s'est amené à fond de train le long de la ligne des puits et a fait l'extérieur à Rosberg au virage no1, s'emparant pour de bon des commandes de l'épreuve.

«J'étais beaucoup plus rapide que Nico, a admis Hamilton. Ce n'est pas un circuit favorable aux poursuites. Mais j'ai pu m'approcher, et lorsque j'ai pu utiliser mon système DRS pour me retrouver à sa hauteur, je l'ai dépassé.»

Bianchi en état critique

Mais tout le monde ne pensait qu'à Bianchi.

Le pilote français, âgé de 25 ans, était inconscient lorsqu'il a été transporté à l'hôpital.

Il a été opéré d'urgence après qu'un test d'imagerie par résonance magnétique eut révélé une blessure très sérieuse à la tête.

Selon le réseau BBC Sports, il a été placé en soins intensifs après l'intervention et respirerait par lui-même.

Il ne restait que quelques tours à faire à la course lorsque Bianchi est entré en collision avec une grue, dans une courbe, où Adrian Sutil, sur Sauber, venait lui aussi d'être impliqué dans un accident sans gravité. La grue s'apprêtait à déplacer la voiture de Sutil.

La course de dimanche s'est mise en branle à 15h, heure locale. La menace d'un typhon s'approchant des côtes japonaises a suscité de nombreuses discussions au sujet de la possibilité de devancer le départ de la course.

Au moment de l'accident, la pluie tombait avec vigueur et le ciel s'assombrissait. De nombreux pilotes se sont plaints de la noirceur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer