Crispin s'est inspirée d'une autre Valérie

Les conseils de Valérie Marcoux ont beaucoup profité... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les conseils de Valérie Marcoux ont beaucoup profité à Valérie Crispin, l'une des favorites chez les novices aux prochains championnats canadiens de patinage artistique.

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Valérie Crispin aurait pu facilement remiser ses patins, il y a trois ans et demi, après sa première participation aux Jeux du Québec. Elle venait de terminer à la queue du classement chez les pré-novices.

C'était en février 2009 à Blainville. La patineuse artistique de Thurso avait pris le 36e rang sur 45 participantes.

«Je n'avais pas à chercher trop loin en bas de la liste pour trouver mon nom», s'est rappelé Crispin en riant, hier midi, à l'aréna Campeau où elle s'entraîne une quinzaine d'heures par semaine.

Ce résultat ne l'a pas découragée, mais plutôt fouettée.

Aujourd'hui, l'adolescente âgée de 16 ans s'avère une des favorites pour gagner le titre national chez les novices.

Le tout se jouera dans une vingtaine de jours lors des championnats canadiens. Plus précisément du 13 au 20 janvier à Mississauga, en banlieue de Toronto.

Au début du mois de décembre, Crispin avait remporté la médaille d'argent lors des sélections nationales à Régina.

«Un résultat qui avait surpris tout le monde», a avoué une des entraîneuses au programme sport-études, Guylaine Blouin.

Même la principale intéressée était sous le choc en voyant son nom au haut d'un classement.

«Tout le monde me félicitait, me disait bravo! Moi, j'avais de la misère à y croire», a relaté Crispin, un brin gênée.

L'étudiante-athlète de cinquième secondaire à Nicolas-Gatineau n'a pas l'habitude des entrevues. Mais elle gagnait en assurance plus l'entrevue avançait avec le journaliste.

Un peu à l'image de sa carrière.

Toujours un peu négligée

«Valérie a toujours été un peu la négligée (lors des compétitions). Là, ce sera la première fois qu'elle sera une des favorites, a souligné Blouin, qui n'est pas inquiète comment sa protégée va réagir sous la pression aux championnats canadiens.

«Depuis un an, plusieurs bonnes choses se sont produites pour elle. Ça l'a aidé à gagner de plus en plus de confiance. Puis elle est une des seules patineuses chez les novices à effectuer un triple saut.»

Crispin, dont le père Michel a déjà été un coéquipier de Mario Lemieux chez les défunts Voisins de Laval, a été nommée pour la première fois au sein de l'équipe du Québec. Thurso l'a aussi fêtée en tant qu'athlète de l'année sur son territoire.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 28 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer