Le Gatinois Jessen Paulin termine quatrième de la compétition de force au parc de la Baie

Christian Savoie, le plus fort du continent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Christian Savoie a remporté de justesse la dernière... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Christian Savoie a remporté de justesse la dernière épreuve du Championnat nord-américain des athlètes de force à Gatineau hier, contre Jean-François Caron, défendant du même coup son titre d'homme le plus fort d'Amérique du Nord.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

 

Caroline Chrétien
Le Droit

La sueur se mêlait à la pluie, hier après-midi, au Festival de montgolfières de Gatineau (FMG), alors que les hommes les plus forts du continent levaient cylindres, cloches et chaînes dans l'espoir de repartir avec un trophée à la main.

Gonflé à bloc par une foule galvanisée et un entraînement rigoureux, Christian Savoie, l'homme fort de Val-Joli, près de Sherbrooke, n'a laissé aucune chance à ses adversaires lors du Championnat nord-américain des athlètes de force, qui avait lieu ce week-end.

L'athlète a terminé les neuf épreuves avec 94 points, loin devant les 11 autres compétiteurs. « C'est moi qui domine et qui va dominer pour encore au moins deux bonnes années », a lancé au public l'homme le plus fort en Amérique du Nord pour une deuxième année consécutive.

Paulin termine quatrième

De retour à la compétition après deux ans d'absence, le Gatinois Jessen Paulin a dû se contenter d'une quatrième position, malgré ses intentions de reconquérir le titre laissé vacant en 2009.

« Je n'étais pas en assez bonne condition pour battre Christian Savoie, mais ce sera différent l'an prochain », a promis l'homme fort de 36 ans aux nombreux festivaliers qui se massaient le long des barrières pour recevoir un autographe.

Jessen Paulin, qui a été couronné l'homme le plus fort en Amérique du Nord à cinq reprises, est tout de même satisfait de sa performance, tout particulièrement de sa levée de brouette, pendant laquelle il a réussi à déplacer 1075 kilogrammes sur une distance de six mètres.

« C'est très spécial ici. La plupart des spectateurs m'ont vu évoluer depuis 1999 et sont de vrais fans d'hommes forts. Avec une bonne préparation, je pourrai reconquérir mon titre pour eux », a-t-il souligné.

Paulin a terminé derrière le Québécois Jean-François Caron et le Saskatchewanais Scott Cumine.

L'équipe canadienne a par ailleurs nettement dominé son adversaire américaine lors de cette 11e édition du championnat, avec 430,5 points contre 265,5.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer