• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Victorieux samedi, les Sénateurs vont amorcer les séries à la maison 

Victorieux samedi, les Sénateurs vont amorcer les séries à la maison

Les Sénateurs d'Ottawa commenceront les séries éliminatoires à... (La Presse canadienne)

Agrandir

Les Sénateurs d'Ottawa commenceront les séries éliminatoires à domicile.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Les Sénateurs d'Ottawa seront non seulement des séries éliminatoires ce printemps, mais ils les commenceront aussi à la maison pour la première fois depuis celles de 2007, quand ils ont atteint la finale de la coupe Stanley.

Les hommes de Guy Boucher se sont assurés de l'avantage de la glace contre un adversaire qui reste à être déterminé entre les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto grâce à un gain de 3-1 aux dépens de Rangers de New York démunis samedi après-midi au Centre Canadian Tire. Les Bruins occupent le troisième rang à l'heure actuelle malgré un revers de 3-1 contre Washington, mais en ayant raison de Pittsburgh 5-3 samedi soir, les Leafs ont la même récolte de 95 points et ils n'ont besoin que d'un point dans leur dernier match de la saiosn dimanche, contre les Blue Jackets de Columbus.

C'est une victoire typiquement gatinoise que les Sénateurs ont signée pour s'approprier du deuxième rang dans la division Atlantique alors que Jean-Gabriel Pageau a dirigé l'attaque avec un but et une passe, tandis que Derick Brassard a secoué une léthargie de 10 parties sans but contre son ancien club, qui avait reposé six réguliers pour ce match incluant son capitaine Ryan McDonagh, Rick Nash et Mats Zuccarello.

Les Sémateurs (44-27-10) signaient ainsi un 22e gain à domicile lors de ce dernier match de la saison régulière au CCT, contre 11 revers et 8 défaites en prolongation/tirs de barrage. Ils débuteront vraisemblablement leur série de premier tour mercredi soir dans leur château fort.

«C'est une question de fierté (de finir au deuxième rang de la division), mais que ce soit à la maison ou sur la route, en séries, il faut gagner et il faut payer le prix pour le faire. Mais c'est une bonne façon de remercier nos partisans d'avoir été là toute l'année» a déclaré l'entraîneur-chef Guy Boucher. 

Deuxième période convaincante

Après un premier tiers sans grande émotion où les deux clubs ont chacun effectué quatre tirs de routine vers le filet adverse, les Sénateurs ont dominé la période médiane 16-5 au niveau des tirs et deux de leurs lancers ont déjoué le gardien des Rangers Henrik Lundqvist. Mike Hoffman a enfilé son 26e de la saison en profitant du fait que Lundqvist était incapable de se relever après avoir effectué un arrêt aux dépens de Jean-Gabriel Pageau, qui a récolté son 99e point en carrière sur la séquence poursuivie par Mark Stone.

L'autre Gatinois des Sénateurs, Derick Brassard, a ensuite profité de la visite de son ancien club pour secouer les cordages pour mettre fin à une disette de 10 parties sans but, surprenant le cerbère new-yorkais du côté rapproché après avoir accepté la passe en retrait de Viktor Stalberg.

Pageau a ajouté un but d'assurance au troisième tiers, faisant dévier un tir de Mark Borowiecki pour son 100e point en carrière dans la LNH.

À partir du deuxième tiers, il a formé un dangereux trio avec Hoffman et Stone alors que Boucher tentait quelques expériences avec ses trios. «J'y pensais depuis un bout de temps d'essayer ça», a indiqué Boucher.

«J'ai déjà joué avec ces gars-là, je savais à quoi m'attendre et je pense qu'eux aussi le savaient. On a gardé les choses simples comme on l'a fait toute l'année, le système n'a pas changé», a souligné Pageau.

Brassard était content d'avoir compté contre Lundqvist, qui l'a cependant volé au troisième tiers avec un de ses 30 arrêts. «J'essayais juste de faire mon travail et on va espérer que ça aide pour la confiance. Je ne savais pas combien de temps ça faisait (sans compter). Je pense que j'ai monté mon jeu d'un cran dans les quatre ou cinq derniers matches. C'est le temps de la saison où le caractère et la passion amènent ton énergie. Je vais essayer de jouer de la même façon que j'ai joué dans les dernières années en séries», a noté Brassard, qui devrait être laissé de côté dimanche contre les Islanders de New York comme les Stone, Turris, Hoffman, Dion Phaneuf, Stalberg et le gardien Craig Anderson, qui n'ont pas fait le voyage tout comme les blessés Erik Karlsson, Marc Méthot et Zack Smith.

Karlsson absent

Karlsson a raté un deuxième match de suite en raison d'une blessure au pied droit. «J'aurais pu jouer en fin de semaine, mais les gars ont fait de l'excellent travail pour me permettre de me reposer, tout comme les autres blessés», a noté Karlsson en parlant aussi de Bobby Ryan. Le joueur échangé contre Brassard, Mika Zibanejad, a souligné son retour dans la capitale en privant Anderson de son sixième jeu blanc de la saison, le déjouant à 44 secondes de la fin de la rencontre en sortant de derrière le filet. C'était le 19e tir des visiteurs. «Tant qu'à perdre un blanchissage, aussi bien que ce soit contre un bon gars comme lui. L'important, c'est qu'on ait gagné», a dit Anderson.

L'entraîneur gatinois des Rangers Alain Vigneault, devra donc patienter pour obtenir la 614e victoire de sa carrière, ce qui lui permettrait de dépasser un autre pilote du coin, Jacques Martin, au 14e rang de tous les temps dans la LNH.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer