• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Les Sabres l'emportent avec la pire attaque de la LNH 

Les Sabres l'emportent avec la pire attaque de la LNH

Il fallait bien que ce soit la pire... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

Il fallait bien que ce soit la pire attaque de la ligue, celle des Sabres de Buffalo, qui le résout afin d'interrompre la séquence de quatre victoires consécutives de ses Sénateurs d'Ottawa, explosant dans un gain de 5-4 devant une foule de 14 259 amateurs au Centre Canadian Tire.

THE CANADIAN PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Craig Anderson venait de blanchir la meilleure offensive de la LNH, celle des Rangers de New York, pour couronner une semaine où il a été nommé la première étoile de la semaine dans le circuit Bettman.

Le hockey étant un sport aux tendances parfois difficiles à expliquer, il fallait bien que ce soit la pire attaque de la ligue, celle des Sabres de Buffalo, qui le résout afin d'interrompre la séquence de quatre victoires consécutives de ses Sénateurs d'Ottawa, explosant dans un gain de 5-4 devant une foule de 14 259 amateurs au Centre Canadian Tire.

Mike Hoffman y est allé d'un tour du chapeau pour les locaux, son premier en carrière, mais ça n'a pas été suffisant. Son troisième à 1:31 de la fin a réduit l'écart à un but mais les locaux n'ont pas réussi à pousser le match en prolongation, voyant leur fiche dans les parties se soldant par un écart d'un seul but passer à 9-2-1 cette saison.

«On a commencé lentement, leur jeu de puissance marchait et nous avons couru après notre queue toute la soirée ensuite. Un but malchanceux nous a coupé le vent dans les voiles alors qu'on revenait, aussi», a analysé Anderson.

L'attaque à cinq des Sénateurs a produit deux buts, mais celle des Sabres a fait encore mieux avec trois, dont le but gagnant de Ryan O'Reilly, son deuxième de la soirée, avec moins de quatre minutes à faire.

«Notre désavantage numérique a connu une mauvaise soirée, une rare. La première période nous a tués, nous avons tenté de revenir parce que ça fait partie de notre identité, on ne lâche pas, mais c'était une de ces soirées» a souligné l'entraîneur-chef Guy Boucher.

Le but chanceux auquel Anderson a fait référence a été celui de Sam Reinhart, qui a vu la passe d'Evander Kane dévier sur son patin. Ce but était survenu à peine quelques instants après qu'un but de Dion Phaneuf qui aurait fait 3-3 ait été effacé après révision vidéo parce que Chris Neil a commis de l'obstruction à l'endroit du gardien Anders Nilsson.

Avec un peu plus de deux minutes à faire au premier tiers, ce dernier a dû s'amener en relève à l'ex-Sénateur Robin Lehner, parti au vestiaire après avoir semblé se blesser à la jambe gauche quand il est sorti de son filet pour jouer une rondelle pourchassée par Jean-Gabriel Pageau.

eichel a le numéro des sens 

Ce premier tiers avait été marqué par le retour au jeu du centre des Sabres Jack Eichel, qui s'est fait sentir dès le départ alors qu'il a récolté une passe, puis un but, sur deux buts en avantage numérique des visiteurs. Il a amorcé le jeu avec une superbe passe sur le filet de Kyle Okposo qui ouvrait le pointage, la tentative de passe de ce dernier déviant sur le patin de Cody Ceci. Eichel a vraiment le numéro des Sénateurs avec quatre buts et trois passes en cinq parties contre eux.

Stone a ramené l'écart à un but en comptant en avantage numérique à mi-chemin du deuxième tiers, saisissant un retour de tir de Hoffman qui a touché Kyle Turris devant le but.

Lehner n'a pas été le seul blessé lors de ce match, Bobby Ryan quittant au premier tiers parce qu'il a aggravé sa blessure à un doigt tandis que Marc Méthot n'est pas revenu en troisième période en raison d'une blessure au bas du corps, subie possiblement quand il a donné une mise en échec avec la hanche à William Carrier. Boucher a dit après le match que le premier s'absentera pour un bout de temps et que le second sera «au jour le jour».

Les Sénateurs poursuivront ce séjour à domicile de trois parties en recevant les Flyers de Philadelphie jeudi soir au CCT.

«Ils voulaient ce match plus que nous»

Les Sénateurs ont perdu la bataille des unités spéciales mardi soir contre les Sabres, mais au moins leur jeu de puissance a montré signe de vie.

Il a marqué deux buts dans un même match pour la deuxième fois seulement cette saison, la première remontant au 28 octobre dernier à Calgary.

Mike Hoffman a réussi deux de ses trois buts dans ces conditions, le premier et le troisième en fin de rencontre pour réduire l'écart à 5-4.

«Ils voulaient ce match plus que nous en première période, ils ont pris les devants par deux buts et on dirait qu'on les pourchassait pour le reste du match. Tu ne peux pas faire ça dans cette ligue, elle est trop bonne. Nous avons été assez solides par la suite, on a tenté de revenir. C'est une bonne sensation d'obtenir le tour du chapeau, mais en fin de compte, on n'a pas gagné, ce qui est la chose principale», a commenté Hoffman, qui a marqué sur un retour de Mark Borowiecki, un bel échange amorcé par Mark Stone et poursuivi par Erik Karlsson, ainsi qu'un tir sur réception à la fin.

STONE FRUSTRÉ

Stone, qui disputait son 200e match en carrière, y est allé d'un but et une passe, mais il était frustré par ce revers. «Nous avons écopé de punitions frustrantes et ils en ont profité pour marquer leurs deux premiers buts. À cinq contre cinq, nous avons contrôlé le jeu. Il y a eu bien des bonnes choses, le jeu de puissance a fonctionné. Le leur marchait aussi, ils ont récupéré leur vedette (Jack Eichel) et ils ont des gars habiles qui nous ont fait payer le prix», a dit Stone, qui a huit points à ses cinq derniers matches, tout comme Hoffman d'ailleurs.

Karlsson a préparé le troisième but de ce dernier en fin de partie, sa deuxième passe du match qui lui a permis d'atteindre le plateau des 300 en carrière.

Les quatre points de Hoffman, qui a préparé le but de Stone, sont un sommet en carrière dans un même match pour lui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer