• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Place au Challenge de curling de Gatineau 

Place au Challenge de curling de Gatineau

La vedette locale Jean-Michel Ménard, qui a gagné... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

La vedette locale Jean-Michel Ménard, qui a gagné le tournoi à deux reprises, participera au Challenge.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nom a changé, le trophée aussi. Mais l'enjeu va demeurer le même. Et le peloton restera tout aussi relevé.

Place à la huitième édition de l'étape gatinoise du World Curling Tour, du 16 au 23 octobre, qui s'appellera dorénavant le Challenge de curling de Gatineau. Pourquoi le changement? Parce que la Ville de Gatineau a conclu mardi une nouvelle entente de trois ans avec les organisateurs, ce qui en fait le commanditaire majeur en titre jusqu'en 2018.

Ce mariage a donné des idées au club de curling de Buckingham, qui a mis au monde ce tournoi. Elle remettra un nouveau trophée aux équipes championnes tout en effectuant un clin d'oeil à son riche passé.

Le prix en question a été confectionné en partie avec une coupe vieille de 1929, qui servait jadis de trophée.

«Un trophée qui était remis à l'époque au gagnant d'une compétition entre les clubs de Buckingham et Rockland, a raconté un des organisateurs, Richard Faguy. Il se trouvait dans notre armoire au club. On a décidé de s'en servir.»

Pour le reste, rien ne change. Le rendez-vous demeure populaire. La classe ouverte passe de 25 à 32 équipes en raison du nombre élevé d'inscriptions.

Le volet élite, lui affiche aussi complet avec 32 quatuors, dont deux de la Chine et deux des États-Unis.

La vedette locale Jean-Michel Ménard, qui a gagné le tournoi à deux reprises, y participera en compagnie de ses coéquipiers Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard. L'équipe vient de remporter la Classique Mac Ice, le week-end dernier.

«Nous avons neuf des 35 premières équipes au monde», a indiqué le directeur du tournoi, Dany Beaulieu.

Une de ces formations, c'est celle de Brad Gushue, championne en titre du Challenge. Mais il y a un hic.

Est-ce que le populaire skip pourra lancer des pierres aux côtés de ses amis?

Jusqu'ici, son équipe a dû se débrouiller sans lui cet autonome. Gushue se remet de blessures à la hanche et l'aine.

Son retour au jeu tant attendu pourrait avoir lieu justement à Gatineau

«Nous sommes en mode attente. Nous ne savons pas encore s'il jouera ou pas. Mais on sait que son équipe sera ici», a soutenu Beaulieu.

Et le quatuor en question se débrouille drôlement bien sans son capitaine finaliste du Brier en mars dernier à Ottawa. Il est numéro un en ce moment au classement du WCT, gagnant le dernier tournoi majeur.

L'équipe qu'il a battue?

Celle de John Epping, de Toronto, qui va justement débarquer en Outaouais. On retrouve son nom au quatrième rang mondial.

L'autre formation à surveiller sera menée par Rui Liu, de Chine, qui a terminé quatrième aux Jeux olympiques à Sotchi. Elle a aussi gagné un tournoi du WCT à la mi-septembre en Colombie-Britannique.

Toutes les parties du volet élite seront présentées au centre sportif Robert-Rochon à compter de la matinée du 20 octobre. Quant aux premiers matches de la classe ouverte, ils auront lieu dès ce dimanche au club de curling de Buckingham.

Plus de 57 000$ en bourses seront remis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer