Ricciardo espère obtenir sa rédemption

Un fan prend une photo avec le pilote... (Paul Chiasson, PC)

Agrandir

Un fan prend une photo avec le pilote automobile Daniel Ricciardo.

Paul Chiasson, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Après avoir été privé de la victoire au Grand Prix de Monaco en raison d'une bourde de Red Bull à son dernier arrêt aux puits, Daniel Ricciardo espère pouvoir obtenir sa rédemption sur le circuit qui lui a offert sa première victoire en carrière en Formule Un.

Dans les rues de la principauté, les mécaniciens de Red Bull avaient égaré les pneus ultra-tendres qu'ils devaient poser sur son bolide, entraînant une perte de nombreuses secondes et ouvrant la porte toute grande à la victoire de Lewis Hamilton.

Ricciardo, qui avait triomphé sur le circuit Gilles-Villeneuve en 2014, a raconté jeudi lors de la traditionnelle conférence de presse des pilotes avoir pris quelques jours après l'incident pour laisser retomber la poussière et éviter de se laisser emporter.

Il est ensuite entré en contact avec le directeur de l'équipe, Christian Horner, et ses ingénieurs pour s'assurer que de telles erreurs ne se reproduisent plus à l'avenir.

«Après la course, ce n'était pas vraiment le temps de trouver des solutions, a confié le détenteur du troisième rang au championnat des pilotes avec 66 points. J'ai discuté avec plusieurs personnes au sein de l'équipe afin de comprendre ce qui s'est passé et les circonstances entourant cet incident. De toute évidence, c'était important d'entendre les explications, mais ça l'était encore plus de tourner la page.»

C'était la deuxième fois en autant de courses qu'il était victime d'une mauvaise décision de son équipe, après celle prise au Grand Prix d'Europe, où Ricciardo avait finalement abouti quatrième.

Néanmoins, l'Australien de 26 ans espère pouvoir se servir du volet canadien de la saison de F1 afin de relancer son ascension au classement des pilotes, voire menacer Mercedes d'ici quelques courses.

«Dans mon esprit, on a des chances de gagner (ce week-end), a dit le pilote Red Bull. Nous voulons de toute évidence rebondir. Évidemment, l'équipe Mercedes sera de nouveau la favorite pour l'emporter, alors nous tenterons d'être derrière elle. Mais ce sera difficile, parce que Ferrari nous surprend parfois.»

Nouveauté pour Mercedes

L'écurie italienne a d'ailleurs indiqué qu'elle sera équipée de nouveaux moteurs améliorés, notamment au niveau du turbo, dès ce week-end.

«C'est de toute évidence un pas dans la bonne direction. Jusqu'à quel point progresserons-nous ? Ça, seul le temps pourra le dire, a expliqué le pilote Ferrari Kimi Räikkönen. Ceci étant dit, nous ne nous attendons pas à quelque chose de miraculeux. Nous l'attendions depuis longtemps (l'amélioration), et nous espérons seulement pouvoir faire un pas dans la bonne direction.»

À l'instar de Ricciardo, son coéquipier chez Red Bull, Max Verstappen, souhaite lui aussi rebondir après avoir connu un week-end cauchemardesque à Monaco. Le Hollandais a d'ailleurs admis avoir tiré des leçons de son abandon.

«J'ai appris qu'il fallait se tenir loin des rails (à Monaco), a reconnu Verstappen, qui était devenu le plus jeune pilote de l'histoire de la F1 à signer une victoire, à 18 ans, deux semaines plus tôt à Barcelone. Mais cette mésaventure n'a pas affecté ma confiance en mes moyens. Je ne considère pas le Grand Prix du Canada comme étant un circuit urbain, comme c'était le cas à Monaco, donc je serai prêt.»

Jenson Button a également confirmé jeudi matin que l'équipe McLaren sera dotée d'un nouveau turbo. Ce sera la première amélioration apportée au moteur Honda cette saison, après une longue série d'essais.

Écart réduit

Hamilton a relancé le championnat des pilotes en remportant le Grand Prix de Monaco, rétrécissant du même coup l'écart à 24 points derrière le meneur, son coéquipier Nico Rosberg. Hamilton, qui a décroché sa première victoire en carrière à Montréal en 2007, tentera de savourer son cinquième succès en sol canadien.

Rosberg voudra pour sa part se racheter après avoir été victime d'un accrochage avec Hamilton à Barcelone et avoir récolté une décevante septième place à Monaco.

L'incertitude météorologique des prochains jours - la pluie devrait être de la partie samedi et dimanche - et le fait que seulement six pilotes détenteurs de la pole position depuis 2000 ont grimpé sur la plus haute marche du podium sur le circuit Gilles-Villeneuve le jour de la course rehausseront de toute évidence le spectacle du week-end.

Les essais libres se mettront en branle vendredi, à compter de 10h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer