• Le Droit > 
  • Sports 
  • > La chaleur n'a pas ralenti les ardeurs des coureurs 

La chaleur n'a pas ralenti les ardeurs des coureurs

  • Kati Kaubfsh se rafraîchit à la fontaine du parc de la Confédération après sa course de 5 km. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Kati Kaubfsh se rafraîchit à la fontaine du parc de la Confédération après sa course de 5 km.

    Martin Roy, LeDroit

  • 1 / 7
  • Le départ du marathon a été donné dimanche au petit matin. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Le départ du marathon a été donné dimanche au petit matin.

    Martin Roy, LeDroit

  • 2 / 7
  • La détermination se lisait sur le visage des jeunes coureurs du marathon d'Ottawa pour les enfants. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    La détermination se lisait sur le visage des jeunes coureurs du marathon d'Ottawa pour les enfants.

    Martin Roy, LeDroit

  • 3 / 7
  • Robert Hardy a surmonté ses difficultés et a participé au marathon de 42,2 km. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Robert Hardy a surmonté ses difficultés et a participé au marathon de 42,2 km.

    Martin Roy, LeDroit

  • 4 / 7
  • Un «lapin de course», un personnage toujours haut en couleurs. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Un «lapin de course», un personnage toujours haut en couleurs.

    Martin Roy, LeDroit

  • 5 / 7
  • Jennifer O'Maley se protège du soleil après sa course de 5 km, samedi. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Jennifer O'Maley se protège du soleil après sa course de 5 km, samedi.

    Martin Roy, LeDroit

  • 6 / 7
  • Au cours du week-end, 46912 mordus de la course à pied ont participé aux diverses épreuves organisé par l'équipe de la Fin de semaine des courses d'Ottawa. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Au cours du week-end, 46912 mordus de la course à pied ont participé aux diverses épreuves organisé par l'équipe de la Fin de semaine des courses d'Ottawa.

    Martin Roy, LeDroit

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En fin de compte, le soleil n'aura pas trop fait suer les participants et les organisateurs de la Fin de semaine des courses.

Quand les bulletins météo nous prédisaient des températures supérieures à 30 degrés Celcius samedi et dimanche, on a craint le pire. Dans le quartier général, on élaborait différents scénarios. Dans les pires cas, on songeait même à complètement annuler certaines épreuves.

Finalement, toutes les courses inscrites au programme de l'édition 2016 ont eu lieu.

Certaines décisions ont quand même été prises durant le week-end afin de protéger les athlètes:

  • la course de 10 km qui devait débuter samedi à 18h30 a été repoussée d'une demi-heure;
  • le départ du demi-marathon a quant à lui été devancé, dimanche. Les coureurs devaient initialement se présenter au départ à 9h. On les a finalement convoqués à 8h15;
  • enfin, les coureurs les moins rapides du marathon ont emprunté un parcours légèrement plus court. Le segment du tracé communément appelé «boucle Rockcliffe» a été fermé à un certain moment, ce qui a eu pour effet d'amputer une bonne dizaine de kilomètres à leur randonnée.
En tout, près de 47 000 personnes ont participé à la Fin de semaine des courses. Près de la moitié d'entre elles proviennent de la région d'Ottawa-Gatineau.

Vendredi, le responsable des services de santé, le Dr Jon Hooper, s'attendait à connaître un week-end fort chargé en raison du temps anormalement chaud.

Son équipe a effectivement été appelée à intervenir régulièrement sur le parcours. Comme d'habitude, des coureurs ont fini à l'infirmerie. On fait même état d'une hospitalisation. 

Dans la conférence de presse où il devait dresser le bilan de son événement, le président et directeur de course, John Halvorsen, assure toutefois que la situation n'a pas été catastrophique.

«De façon générale, j'estime que les coureurs ont été réceptifs à nos messages. Nous leur avons demandé d'attaquer leurs courses de façon prudente. Ils nous ont écoutés», dit-il.

Les coureurs du 10 km ont possiblement été ceux qui ont été frappés le plus sournoisement par la météo. Une averse violente, qui s'est invitée subitement alors qu'ils étaient sur le point de prendre le départ, les a obligés à courir sous la flotte pendant près d'une demi-heure.

«Mais ça, ce n'était pas une mauvaise chose. Au contraire, ce fut une très bonne chose pour nous», assure M. Halvorsen.

Selon lui, les coureurs du 5 km ont été confrontés aux pires conditions de course, en plein soleil, samedi après-midi.

Même si la présentation de l'événement a présenté quelques défis, il n'est pas question pour le comité organisateur de déplacer la Fin de semaine des courses sur le calendrier. «Nous allons continuer de nous coller sur le week-end du Memorial Day américain», annonce M. Halvorsen.

Destination 2017

Les organisateurs se tournent maintenant vers la Fin de semaine des courses de 2017. Ils voudraient que ce week-end soit spécial en faisant un clin d'oeil aux célébrations entourant le 150e anniversaire de la Confédération.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer