• Le Droit > 
  • Sports 
  • > La chaleur menace la Fin de semaine des courses 

La chaleur menace la Fin de semaine des courses

Plus de 47 000 participants sont inscrits au six... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Plus de 47 000 participants sont inscrits au six différentes courses qui sont prévues ce week-end. Elles seront informés via les médias traditionnels, les réseaux sociaux et par courriel si l'évènement est annulé dû à la météo.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La météo pourrait-elle forcer l'annulation d'une partie de la Fin de semaine des courses d'Ottawa?

Dans la section sportive du Droit, vendredi matin, on constatait qu'il se passe toujours quelque chose de spécial, lors du marathon d'Ottawa, dans les années qui se terminent par le chiffre 6. Eh bien, avant même que les participants se présentent sur le fil de départ, on sait déjà ce qui permettra à l'édition 2016 de la Fin de semaine des courses de passer à l'histoire. Ce sera l'année de la chaleur accablante.

Les organisateurs du plus important événement de course à pied au Canada s'inquiètent quand ils consultent les prévisions météo du week-end. Tant samedi que dimanche, on prévoit des températures supérieures à 30 degrés Celcius.

Selon Météo Média, on pourrait ressentir jusqu'à 40 °C en milieu de journée, dimanche.

Parce qu'ils s'inquiètent de la santé des participants, les membres du comité organisateur pourraient apporter certaines modifications au programme. Ils pourraient aller jusqu'à complètement annuler certaines des épreuves les plus longues.

«Il est encore tôt pour en parler. Nous étudions plusieurs différents scénarios à l'heure actuelle. Certains d'entre-eux nous permettraient de contourner les problèmes liés à la météo sans pour autant annuler des courses», a laissé entendre le directeur de course John Halvorsen, dans une conférence de presse tenue vendredi midi.

Plus de 47 000 participants sont inscrits au six différentes courses qui sont prévues pour ce week-end. Le marathon, le demi-marathon et le marathon des enfants seront courus dimanche matin. Des épreuves de 2 km, 5 km et 10 km sont prévues pour samedi après-midi.

Environ 50% des gens inscrits proviennent de la région d'Ottawa-Gatineau.

En 42 ans d'histoire, le marathon d'Ottawa n'a jamais été annulé.

«Les membres du comité organisateur seraient excessivement déçus d'en arriver là. Nous passé une année complète à tout planifier, à tout mettre en place. Je comprends que ce serait encore plus décevant pour les coureurs, qui ont passé des dizaines et des dizaines d'heures à s'entraîner en prévision du dernier week-end de mai», reconnaît M. Halvorsen.

«Certains athlètes d'élite sont même ici dans le but de se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio», rappelle-t-il.

L'homme demande donc aux inscrits de se tenir bien branchés, ce week-end, afin de se tenir au courant des modifications qui pourraient être apportées. Ils utiliseront les médias traditionnels, les réseaux sociaux et les envois par courriel pour transmettre les nouvelles.

Série de mesures

Une série de mesures ont déjà été annoncées dans le but de soutenir ceux qui décideront de se lancer dans les rues malgré la chaleur.

  • Des drapeaux de différentes couleurs seront plantés dans le sol, tout le long des différents parcours. Des drapeaux verts indiqueront que les conditions de courses sont bonnes. Des drapeaux jaunes inviteront à la prudence. Des drapeaux rouges préviendront de conditions «potentiellement dangereuses». Des drapeaux noirs seront installés en cas d'annulation pour «conditions extrêmes et dangereuses».
  • On demande par ailleurs aux coureurs de porter des vêtements légers et pâles.
  • On suggère aux participants de prendre deux verres d'eau à chaque point de ravitaillement. Le premier pour boire, le deuxième pour s'asperger.
  • On propose enfin aux athlètes du dimanche de ralentir le pas.
«Le plus important, c'est la sécurité de nos coureurs», insiste John Halvorsen.

Les organisateurs tournés vers 2017

Les organisateurs de la Fin de semaine des courses dresseront le bilan de l'édition 2016 lors d'une autre conférence de presse, dimanche midi. Il sera sans contredit question de météo.

On promet également une ou deux annonces «importantes» concernant la prochaine édition. «L'année 2017 sera particulière dans toute la région, avec les célébrations du 150anniversaire de la Confédération. Nous avons pensé à différents trucs qui nous permettront de célébrer avec tout le monde», annonce le directeur de course John Halvorsen.

Sur la ligne de départ... à 90 ans

Thérèse Dulude, qui vient de fêter ses 90... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Thérèse Dulude, qui vient de fêter ses 90 ans, est inscrite à l'épreuve du 5 km.

Etienne Ranger, LeDroit

Des coureurs de tous âges participeront aux différentes épreuves de la Fin de semaine des courses d'Ottawa.

Thérèse Dulude fera assurément partie des athlètes les plus âgés à se présenter sur la ligne de départ. La résidente d'Ottawa, qui vient de fêter ses 90 ans, est inscrite à l'épreuve du 5 km.

Elle est une habituée. Nous lui avions consacré un reportage et une partie de notre page frontispice en 2011. Sa santé lui permet de continuer chaque année.  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer