En bref

L'entraîneur adjoint des 67's, Mike Eastwood... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur adjoint des 67's, Mike Eastwood

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour dans le monde des sports, en quelques mots.

Les 67's ont assuré leur avenir défensif

Dans l'obligation de rebâtir leur défensive, les 67's d'Ottawa ont respecté leur plan à la lettre à la séance de sélection de la Ligue de l'Ontario samedi.

Ils ont utilisé leurs trois premiers choix des deux premières rondes pour sélectionner des défenseurs. 

Au 11e rang de la première ronde, ils ont misé sur Peter Stratis, un défenseur de 15 ans des Rebels de Mississauga, qui a amassé 49 points en 70 matches cette saison. «Nous avons eu notre homme, a assuré l'entraîneur-chef Jeff Brown. Voilà un défenseur complet, qui lance de la droite et qui pourra jouer quatre ans chez nous. Il est intelligent et mobile. Il patine bien et c'est surtout un bon coéquipier.»

Avec leurs choix de deuxième ronde, les 67's ont ajouté les défenseurs Carter Robertson et Kevin Bahl aux 30e et 31e rangs. Le premier jouait 30 minutes par match avec l'Express de York-Simcoe, champions de la OHL Cup. Le deuxième était le général des Marlies de Toronto.

«On voulait repêcher un attaquant dans les trois premières rondes, mais quand nous avons vu que Robertson et Bahl étaient toujours disponibles, nous n'avons pas hésité à regarnir notre ligne bleue», a ajouté Jeff Brown.

Parmi 12 autres choix des 67's, notons la sélection de Samuel Bitten. Le Franco-Ontarien de Gloucester est le frère de William Bitten, espoir de premier plan au prochain repêchage de la LNH. Il a été sélectionné au 92e rang, en cinquième ronde.

Les 67's ont également ajouté les fils de pères célèbres en sélectionnant les rejetons de Mike Peca (Trevor) et Kent Manderville (Ethan). Mike Peca a joué avec les 67's avant sa brillante carrière dans la LNH. Kent Manderville a joué près de 700 matches dans la LNH.

Le Fury était à une minute d'une victoire

Le Fury d'Ottawa a enregistré son premier point au classement dans un verdict nul de 1-1 à Indianapolis samedi. Ce point ne sera pas de refus après la défaite de 3-0 dans le match d'ouverture de la saison printanière de la NASL à New York la semaine précédente. Il laisse quand même un goût amer puisque le Fury était à une minute d'amasser les trois points qui accompagnent la victoire. Le Eleven a toutefois égalé la marque 1-1 dans la 89e minute de jeu.

«C'est toujours décevant d'encaisser un but dans la dernière minute de jeu, mais nous avons quand même récolté un point sur la route, a indiqué l'entraîneur-chef Paul Dalglish. C'est notre premier point de la saison, notre premier but de la saison et c'est important de retenir tout le positif de ce match. Il faut continuer à s'améliorer comme nous l'avons fait depuis notre match à New York.»

Parmi les aspects positifs, le Fury a dominé l'ensemble du match, étant en possession du ballon pendant 57 % du temps de jeu. Il a aussi gagné la majorité de ses duels au sol ainsi que dans les airs. L'Israélien Idan Vered a eu l'honneur de marquer le premier but de la saison à la 56e minute de jeu avec la complicité de Jonny Steele et de Gerardo Bruna.

Les Ottaviens ont conservé l'avance jusqu'au but de Nemanja Vukovic, qui s'est emparé d'un retour de lancer dans la boîte du gardien Romuald Peiser.

Le Fury retrouvait trois de ses anciens joueurs dans ce match contre leurs cousins de l'expansion, mais Sinisa Ubiparipovic a dû sortir du jeu à la 51e minute, victime d'un claquage. Colin Falvey est devenu capitaine du Eleven. Premier joueur sous contrat de l'histoire du Fury, Nicki Paterson patrouille maintenant le centre du terrain à Indianapolis.

Brad Fritsch triomphe en Colombie

Brad Fritsch, représentant du club de golf Rideau View à Manotick, a remporté son premier tournoi majeur en carrière sur les circuits professionnels à Carthagène en Colombie dimanche. Le golfeur de 38 ans a eu le meilleur sur Ollie Schniederjans au premier trou de prolongation pour mettre la main sur une bourse de 126 000 $ US dans ce tournoi du circuit Web.com.

L'an dernier, pendant les 25 tournois de sa saison, il avait amassé 116 800 $ US en bourses sur ce circuit. Sa victoire du dimanche devrait lui permettre de retourner sur le circuit de la PGA en 2017. Les 25 premiers boursiers du circuit Web.com obtiennent automatiquement leurs cartes de la PGA, circuit où a oeuvré Fritsch en 2013 et 2014 avant d'être relégué au circuit mineur en 2016. La victoire de Fritsch au Championnat Servientrega en Colombie le place provisoirement au cinquième rang des boursiers du circuit Web.com. Dans ses quatre rondes de la semaine, il a retranché 11 coups à la normale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer