En bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour dans le monde des sports, en quelques mots.

Djokovic et Nadal ont souffert

Novak Djokovic, N.1 mondial, et Rafael Nadal (N.5), se sont hissés en demi-finales du tournoi ATP de Doha au Qatar jeudi, s'imposant respectivement contre l'Argentin Leonardo Mayer (6-3, 7-5) et le Russe Andrey Kuznetsov (6-3, 5-7, 6-4).

Ils ont toutefois connu quelques difficultés pour boucler l'affaire contre des joueurs de niveau inférieur.

Le Serbe n'a eu besoin que de deux manches pour se débarrasser de Mayer, 35mondial, mais il a tout de même du se démener pour éviter un troisième set. Breaké d'entrée dans les deux manches, Djoko s'est fait peur dans le second acte, ne recollant au score qu'à cinq jeux partout, avant de breaker puis de conclure. Il affrontera vendredi en demi-finales le Tchèque Tomas Berdych.

Pour Nadal, le quart de finale qui lui était proposé jeudi face à Kuznetsov (N.79 mondial) n'a pas été de tout repos, en témoignent les trois manches et les 2h07 de lutte.

Bouchard éliminée

Eugenie Bouchard a été battue 6-4 et 6-4 jeudi par la Hongroise Timea Babos dans son match de quart de finale du tournoi de Shenzhen, en Chine.

Bouchard, la sixième tête de série de Westmount, tente de retrouver la forme après une saison catastrophique au cours de laquelle elle a perdu 40 échelons au classement mondial de la WTA. Elle est présentement 49e.

Raonic entame la saison du bon pied

Le Canadien Milos Raonic a défait le Français Lucas Pouille 6-4, 6-4, vendredi, et s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi de Brisbane.

Quatrième tête de série, Raonic a eu besoin d'un peu moins d'une heure et 17 minutes pour vaincre la 78raquette mondiale. Originaire de Thornhill, en Ontario, et âgé de 25 ans, Raonic a réussi 12 as dans la rencontre, mais a été victime d'un rare bris de service.

Il a toutefois brisé trois fois le service de son rival. Il affrontera maintenant soit Bernard Tomic ou Kei Nishikori.

Platini déclare forfait

Le calendrier était trop serré: Michel Platini a logiquement renoncé jeudi à maintenir sa candidature à la présidence de la Fifa, faute de temps suffisant pour épuiser les différents recours face à sa suspension de 8 ans de toute activité liée au foot.

Dans un entretien exclusif à paraître vendredi dans L'Équipe, le Français de 60 ans explique: «Je ne me présenterai pas à la présidence de la Fifa. Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n'ai plus le temps ni les moyens d'aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres».

L'élection est certes prévue le 26 février, à Zurich, mais les candidatures devaient être enregistrées le 26 janvier, au plus tard.

Or, à la date de jeudi (le 7 janvier), le président (suspendu) de l'UEFA n'avait toujours pas reçu les motivations de la sanction prononcée le 21 décembre par la justice interne de la Fifa pour ce fameux paiement controversé de 1,8 million d'euros reçu de Sepp Blatter, le président de la Fifa, également suspendu 8 ans.

À partir de la réception de ces motivations, l'ex-triple Ballon d'Or pourra enclencher les différents recours à sa disposition. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer