En bref

Les événements du jour dans le monde des sports, en quelques mots. (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les événements du jour dans le monde des sports, en quelques mots.

Kane ne sera pas accusé

Patrick Kane... (Archives AP) - image 3.0

Agrandir

Patrick Kane

Archives AP

Les procureurs ont abandonné l'enquête pour viol contre l'attaquant vedette des Blackhawks de Chicago Patrick Kane, citant un manque de preuves crédibles dans un dossier «truffé de doutes raisonnables» et la décision de la plaignante de cesser de collaborer à l'enquête.

Le procureur général du comté d'Erie, Frank Sedita, a déclaré jeudi qu'à la suite d'une enquête de trois mois, les preuves physiques et médico-légales «tendent à contredire» les prétentions de la plaignante, qui disait avoir été violée dans la résidence d'été de Kane, en banlieue de Buffalo, le 2 août dernier.

«Les résultats d'ADN ne corroborent d'aucune façon les prétentions de la plaignante», a affirmé Sedita, qui a décidé de ne pas présenter le dossier devant un grand jury pour de possibles accusations. Il a ajouté que la plaignante, âgée de 21 ans, a récemment signé une déclaration écrite sous serment dans laquelle elle indique ne pas vouloir engager de poursuites.

Cette décision met fin à une enquête grandement médiatisée, qui a mené au retrait de l'image de Kane en couverture de NHL16, populaire jeu vidéo d'EA Sports. Kane, premier choix au total en 2007, a de plus été la cible des spectateurs lors de matches à l'étranger des Hawks, alors que les chants «No means no!» («Non veut dire non!») et «She said no!» («Elle a dit non!») ont pu être entendus en quelques occasions.

«J'ai continuellement dit que je n'ai rien fait de mal. J'ai respecté le processus judiciaire et je suis heureux que cette affaire soit maintenant terminée. Je n'émettrai aucun autre commentaire», a dit Kane.

Équipe Canada se tourne vers Babcock

Mike Babcock... (Nathan Denette, PC) - image 5.0

Agrandir

Mike Babcock

Nathan Denette, PC

De tous les candidats disponibles, le directeur général d'Équipe Canada, Doug Armstrong, s'est tourné vers celui qui a deux titres olympiques en poches: Mike Babcock.

Il était le «choix logique» pour diriger le Canada dans la nouvelle mouture de la Coupe du monde de hockey en raison de ses succès à Vancouver et Sotchi. «Mike a le talent de souder un groupe de joueurs rapidement, a déclaré Armstrong jeudi. Je pense que sa fiche parle d'elle-même.»

Babcock a mené le pays à une médaille d'or au Mondial junior 1997, au Championnat du monde 2004, puis aux Jeux olympiques de 2010 et 2014. Celui qui dirige actuellement les Maple Leafs de Toronto a aussi remporté une coupe Stanley.

Tournoi des Quatre nations: les Canadiennes blanchies par les Américaines

L'équipe nationale féminine de hockey du Canada a subi un revers de 3-0 aux mains des États-Unis dans un duel du volet préliminaire du Tournoi des Quatre nations, jeudi.

Monique Lamoureux et Megan Bozak ont fait bouger les cordages en deuxième période pour les États-Unis (2-0). Kendall Coyne a complété dans un filet désert. Jessie Vetter a inscrit le jeu blanc après avoir bloqué les 31 tirs dirigés vers elle.

À l'autre extrémité, Emerance Maschmeyer a repoussé 27 tirs. Elle disputait un deuxième match en autant de jours, après avoir réalisé un blanchissage aux dépens de la Finlande.

Les Finlandaises ont fait amende honorable jeudi, défaisant la Suède par le score de 3-1. Le Canada (1-1) complétera le volet préliminaire en se mesurant à la Suède (0-2) samedi tandis que les États-Unis livreront bataille à la Finlande.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer