• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Cahmpionnats de canoë-kayak: le bateau chanceux fait mouche 

Cahmpionnats de canoë-kayak: le bateau chanceux fait mouche

Madison MacKenzie et Monica Black ont remporté l'or... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Madison MacKenzie et Monica Black ont remporté l'or au 1000 m.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Entraîneur au club de canoë-kayak Cascades de Chelsea, Frédéric Loyer, a eu l'idée de faire une acquisition audacieuse cet été. Ami des Olympiens Ryan Cochrane et Hughes Fournel, il a convaincu son club d'acheter le kayak biplace qu'ils avaient utilisé aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

«C'est une pièce de collection et je voulais que ça serve de source d'inspiration pour notre club. Nous n'avons touché à rien. Les noms des deux Olympiens sont encore gravés à leurs places. Les couleurs canadiennes et le logo des Jeux olympiques y sont», a lancé l'entraîneur en direct de Mooney's Bay, là où se déroulent les championnats canadiens de canoë-kayak jusqu'à samedi.

Le truc a fonctionné jeudi. Dans l'embarcation qui a trempé dans les eaux olympiques, Madison MacKenzie et Monica Black ont pagayé vers leur première médaille d'or de la semaine au 1000 m chez les juniors. Âgée de 19 ans, MacKenzie ne cache pas ses ambitions olympiques. L'athlète parfaitement bilingue de Chelsea avait été triple championne canadienne chez les moins de 19 ans à Saskatchewan en 2014. Son ascension chez les juniors a été frustrante au début de la semaine.

Elle est tombée deux fois au pied du podium au 200 m et 500 m mardi en kayak individuel avant d'obtenir le bronze au 1000 m mercredi, toujours en solo. Jeudi, elle a retrouvé la plus haute marche du podium en prenant place dans l'embarcation mythique.

«Ce bateau est extraordinaire. Si la fatigue me prend, je n'ai qu'à regarder les anneaux olympiques devant moi pour me donner de l'énergie. C'est vraiment spécial d'avoir un bateau comme ça.»

MacKenzie était fière de sa course remportée avec sa partenaire Monica Black, de Carleton Place. Le duo a franchi le 1000 m en quatre minutes, 10 secondes et trois dixièmes. Il a devancé ses plus proches poursuivants par 2,2 secondes.

«Nous avons suivi le plan. Nous avons commencé vite et nous sommes restées en avant. Nous sommes excitées parce que cette victoire nous fera accéder au niveau senior l'an prochain.»

Cette victoire à l'échelle nationale est également importante dans le plan de match de MacKenzie. Elle vise les Jeux olympiques de Toyko en 2020. «Je suis ouverte à tout pour arriver à mon objectif. Nous sommes chanceux au club Cascades. Nous avons des membres dévoués et Frédéric Loyer est le meilleur coach! Il connaît les athlètes de l'équipe nationale. Ils viennent s'entraîner avec nous. C'est plaisant de les côtoyer. Gabriel Beauchesne-Sévigny vient faire son tour et il me sert d'inspiration.»

Un lent départ

L'athlète en pleine ascension est revenue sur ses deux quatrièmes places du début de semaine, jeudi. «J'étais vraiment frustrée, mais j'ai appris de ça et ça m'a aidée à progresser. Ça n'arrivera plus!»

Toujours en kayak, mais sur 500 m, le duo de Katherine Markhauser et Jewelia Orlick a donné une seconde médaille au club Cascades dans la journée d'hier. Elles ont pris le deuxième rang chez les moins de 17 ans. Cascades a maintenant gagné neuf médailles après trois jours de compétitions. Il reste deux jours d'épreuves à deux et quatre places et Frédéric Loyer croit que ses protégés seront en mesure d'aller chercher quatre ou cinq autres médailles.

Ses équipages féminins en K-2 et K-4 ont de bonnes chances. Madison MacKenzie participera encore à trois courses. Il y aura aussi deux épreuves en canoë de guerre de 15 places. Son équipe mixte sera en action aujourd'hui chez les moins de 17 ans et ses filles U17 s'élanceront sur la rivière Rideau demain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer