• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Le monde de la F1 rend hommage au pilote Jules Bianchi 

Le monde de la F1 rend hommage au pilote Jules Bianchi

Jules Bianchi... (PHOTO PRAKASH SINGH, AFP)

Agrandir

Jules Bianchi

PHOTO PRAKASH SINGH, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jerome Pugmire
Associated Press
NICE, France

Plusieurs personnalités de la F1 ont rendu de vibrants hommages au pilote français Jules Bianchi, qui a rendu l'âme vendredi.

Bianchi est mort à 25 ans des suites des terribles blessures subies lors d'une collision frontale au Grand Prix du Japon, en octobre dernier.

Bianchi est décédé vendredi à l'hôpital dans sa ville natale de Nice, a fait savoir sa famille par communiqué, tôt samedi.

«Jules s'est battu jusqu'au bout, comme il l'a toujours fait, mais sa bataille a pris fin, mentionne la famille Bianchi. Nous ressentons une peine immense et indescriptible. Nous voulons remercier le personnel médical du CHU de Nice, qui l'a soigné avec amour et dévouement. Nous voulons également remercier le personnel du Centre Médical Général de Mie au Japon qui a pris soin de Jules immédiatement après son accident, tout autant que tous les autres médecins qui se sont impliqués dans le combat qu'il a mené au cours des mois passés.

«De même, nous souhaitons remercier les collègues de Jules, ses amis, ses supporters et tous ceux qui lui ont prouvé leur affection au cours de cette période. Ils nous ont donné la force nécessaire pour résister dans ces moments terribles. Les écouter, lire leurs très nombreux messages nous ont montré comment Jules avait suscité une affection si profonde auprès de tant de personnes de par le monde. Nous vous demandons de respecter notre intimité durant ces heures très difficiles, au cours desquelles nous essayons d'affronter la perte de Jules.»

Nice se trouve à 30 km de la piste monégasque où Bianchi a signé son meilleur résultat en F1 avec une neuvième place, l'an dernier. Il donnait alors à l'écurie Marussia ses premiers points en Formule Un.

«Les mots ne suffisent pas pour décrire l'immense tristesse que nous éprouvons, a dit John Booth, principal dirigeant de Manor, le nouveau nom de l'équipe. Il a laissé une empreinte indélébile sur nos vies. Il aura toujours sa place dans ce que nous avons accompli et ce que nous voulons réussir dans l'avenir.»

Bianchi a gradué de l'académie Ferrari en 2009 et a pris part à 34 courses en F1.

«Jules avait un talent rare. Il était destiné pour de grands succès tellement mérités, a dit Booth. Il était aussi un être humain magnifique, laissant une impression durable auprès de tant de personnes dans le monde. Il était extrêmement chaleureux, humble et sympathique. Il a illuminé notre garage et nos vies.»

Bianchi était aussi grandement apprécié de ses pairs.

Son compatriote Romain Grosjean, pilote avec Lotus, a écrit ceci sur Twitter: «Nous avons perdu l'un des meilleurs gars et l'un des meilleurs pilotes que j'ai connus. Tu vas tellement me manquer, mon ami.»

Le pilote anglais Max Chilton, coéquipier de Bianchi l'an dernier, a écrit sur la même tribune: «Il n'y a pas de mots pour décrire ce que sa famille et notre sport ont perdu. Ce fut un plaisir de te connaître et de courir à tes côtés.»

«Les pensées de nous tous chez McLaren vont à la famille et aux amis de Jules Bianchi, dont le départ va laisser un grand vide», a écrit l'écurie anglaise.

Dans le cadre de son hommage au pilote, le journal L'Équipe a mis en ligne plusieurs photos d'un jeune Bianchi, en go-kart et avec son père, notamment.

L'accident qui aura été fatal est survenu en fin d'épreuve sur le circuit de Suzuka, le 5 octobre 2014. Sous un ciel sombre et pluvieux, le bolide de Bianchi a quitté la piste et a percuté une dépanneuse qui était là en lien à la sortie de piste d'Adrian Sutil de Sauber au même endroit, un tour plus tôt.

Bianchi est le premier pilote de F1 à décéder de blessures subies en course depuis 1994, quand Ayrton Senna a perdu la vie après une collision au Grand Prix de Saint-Marin.

Bianchi est décédé au Centre hospitalier universitaire de Nice, où il se trouvait après avoir reçu des soins d'urgence au Japon.

«Nous avons perdu un gars vraiment super et un vrai battant, a dit sur Twitter le pilote anglais Jenson Button (McLaren), champion de la F1 en 2009. Repose en paix Jules.»

«Tu ne seras jamais oublié», a ajouté le Finlandais Valtteri Bottas, de Williams.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer