• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Canoë-kayak: un Gatinois s'impose au Danemark 

Canoë-kayak: un Gatinois s'impose au Danemark

Gabriel Beauchesne-Sévigny.... (Archives)

Agrandir

Gabriel Beauchesne-Sévigny.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois courses, trois médailles. Une de chaque couleur. Une étape de la Coupe du monde dont Gabriel Beauchesne-Sévigny se souviendra longtemps.

Le canoéiste de vitesse de Gatineau se réjouissait surtout de sa victoire à l'épreuve individuelle de 5000 m, dimanche, à Copenhague, au Danemark. «Je voulais vraiment une médaille d'or», a-t-il avoué.

Plus tôt dans la journée, son coéquipier Ben Russell et lui avaient terminé troisièmes en C2 sur 200 m. La veille, le duo avait récolté l'argent sur 1000 m, une distance olympique.

«Deux fois sur le podium à entendre d'autres hymnes nationaux... je me suis dit avant la course de 5000 m que là, c'est assez», a raconté Beauchesne-Sévigny dans un courriel acheminé au Droit.

«J'y suis allé vraiment à fond dès le début. Ça faisait vraiment mal. Mais je suis resté concentré toute la course... une course pour survivants seulement. Il ventait de côté et tout le monde avait de la misère à diriger leur bateau.»

Le Chinois Riwei Wang a terminé plus de neuf secondes derrière lui. Gerasim Kochnev, de l'Ouzbékistan, a pris le troisième rang avec un retard de 25,9 secondes.

Beauchesne-Sévigny, 30 ans, vient de compléter un mois de mai occupé et fructueux. Il s'agissait d'une troisième compétition de la Coupe du monde en trois semaines. Auparavant, il s'était retrouvé en Allemagne et au Portugal. «Ce fut un de mes meilleurs week-ends en carrière. En 2013, j'avais aussi gagné l'or au 5000 m, mais cette victoire-ci s'avère spéciale puisque c'est l'année pré-olympique», a souligné l'athlète qui a grandi en Mauricie.

Conditions difficiles

Le vent a causé des maux de tête aux canoéistes et kayakistes lors des trois derniers jours à Copenhague. Quelques athlètes, dont le nouveau champion de l'Outaouais, ont même décidé d'enfiler une tuque en vue de leurs courses.

Beauchesne-Sévigny était fier de la deuxième position sur 1000 m. «De terminer deuxième, c'était vraiment bien puisque nous avons battu le champion olympique de 2012», a-t-il noté.

Au 200 m, Russell et lui ont adopté une nouvelle stratégie. Ils ont changé de place dans l'embarcation.

«Moi à l'avant. C'était pour s'amuser un peu, se changer de la routine, mais c'était aussi une bonne stratégie puisque je suis un peu meilleur que Ben dans les sprints.»

Ce fut un dimanche divin sur l'eau pour le Canada, qui a ajouté cinq médailles à sa récolte internationale.

La soeur de Gabriel Beauchesne-Sévigny, Geneviève, a obtenu l'argent au K4 200 m en compagnie de Kathleen Fraser, Hannah Vaughan et Émilie Fournel. Les kayakistes Hugues Fournel, Ryan Cochrane, Étienne Morneau et Mark de Jonge ont gagné le K4 200 m chez les hommes.

De Jonge a croisé le fil d'arrivée en deuxième position au K1 200 m.

Tout ce monde rentre au pays aujourd'hui. Des camps d'entraînement se trouvent au menu avant les Jeux panaméricains, qui auront lieu en juillet à Toronto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer