• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Des premiers pas vers l'élite de la gymnastique 

Des premiers pas vers l'élite de la gymnastique

Les gymnastes d'âge senior vont se battre pour... (Greg Baker, Archives Agence France-Presse)

Agrandir

Les gymnastes d'âge senior vont se battre pour les cinq places sur la délégation canadienne aux Jeux panaméricains lors des Championnats canadiens qui se mettent en branle jeudi au Complexe Branchaud-Brière de Gatineau.

Greg Baker, Archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les gymnastes d'âge senior vont se battre pour les cinq places sur la délégation canadienne aux Jeux panaméricains lors des Championnats canadiens qui se mettent en branle jeudi au Complexe Branchaud-Brière de Gatineau.

Mais cette compétition qui se tient dans la région de la capitale nationale pour une troisième année de suite - après deux présentations à l'Université Carleton - permettra aussi à de plus jeunes athlètes de faire leurs premiers pas menant vers ce niveau élite.

C'est le cas pour deux des trois représentantes du club Unigym de Gatineau, qui organise l'événement. Mégan Lacerte et Valeska Léonard sont inscrites dans la catégorie novice «nationale» pour cette première incursion aux «nationaux», alors que Sophie Shaver, à sa troisième participation, va compétitionner chez les novices «haute performance».

Du côté masculin, Parsa Yadollahi, dont il était question dans nos pages mardi, a des espoirs de médailles chez les juniors, à sa dernière compétition avant de faire le saut chez les seniors.

«Nous avons un gros bassin d'athlètes (avec 11000 membres, ce qui en fait le plus gros club au Canada), mais comme on recommence avec un nouveau club, nos athlètes sont très jeunes du côté féminin et nous avons beaucoup de relève qui vont se diriger dans la même direction qu'elles», racontait hier la directrice technique d'Unigym Gatineau, Jacinthe Harper.

Au niveau novice (maximum 13 ans), il est difficile d'identifier les gymnastes qui ont le potentiel de se hisser jusqu'au sommet de la pyramide. Mais les athlètes locales «vont dans la bonne direction», ajoute Harper en parlant de Lacerte, Léonard et Shaver. «Juste de te rendre aux Canadiens, c'est un pas dans la bonne direction pour te rendre aux grosses compétitions», dit-elle.

Fébrilité dans l'air

Mégan Lacerte, qui est âgée de 12 ans, a été invitée à prendre la parole lors de la conférence de presse pour donner le coup d'envoi à ces championnats hier et elle n'a pas caché sa fébrilité à la veille de se produire devant parents et amis.

«Ce sont mes premiers championnats canadiens et j'ai travaillé fort toute l'année, je me suis améliorée avec les erreurs que j'ai faites», a confié la menue jeune fille qui a terminé au quatrième rang des championnats provinciaux, au cumulatif des épreuves (saut, barres asymétriques, poutre et sol).

Son entraîneur Dave Fallon a hâte de voir comment elle va se comporter à cette occasion. «Il va y avoir plus de pression et de stress, mais je pense qu'elle est prête pour ça. Elle fait partie de notre groupe de la relève et on a hâte de voir comment elle va faire comparativement aux meilleures filles au Canada.

Shaver avait pris la 10e position au niveau novice haute performance l'an dernier à Carleton et elle espère améliorer son classement, notait Fallon.

La compétition va se mettre en branle jeudi avec les compétitions dans la catégorie ouverte du côté féminin (à 8h30 et 13h), ainsi que la qualification chez les seniors (19h). Les novices chez les filles seront en action vendredi matin et après-midi, alors que les garçons juniors (dont Yadollahi) se disputeront le titre au cumulatif des épreuves vendredi soir. Les finales sur les différents appareils sont prévues pour dimanche dans les deux cas.

En tout, plus de 500 gymnastes participeront à ces championnats.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer