Doublé éthiopien au Marathon d'Ottawa

Girmay Birhanu a franchi le fil d'arrivée en 2:08:14.... (PHOTO MARTIN ROY, LEDROIT)

Agrandir

Girmay Birhanu a franchi le fil d'arrivée en 2:08:14.

PHOTO MARTIN ROY, LEDROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La logique a été respectée dimanche matin au Marathon d'Ottawa. Le favori a gagné la course chez les hommes.

En revanche, Girmay Birhanu n'a pu battre le record du parcours de 42 km. Ce n'est pas qu'il n'a pas essayé. Mais dans les derniers kilomètres, la machine éthiopienne a été incapable de vaincre un dernier adversaire.

«Il ventait beaucoup en fin de la course, a expliqué l'athlète de 28 ans après une mêlée de presse.

Birhanu a franchi le fil d'arrivée en 2:08:14. C'est presque deux minutes plus lent que la marque établie par son compatriote Yemane Tseguay l'an dernier, qui a arrêté le chrono à 2:06:54.

«Je reviendrai l'an prochain et je vais le battre ce record», a ajouté le nouveau champion plus tard en riant.

Ce dernier a été sans pitié pour le peloton. Il s'est retrouvé parmi les meneurs tôt avant d'être seul dans les huit derniers kilomètres.

Philip Kangogo, du Kenya, et Chele Dechasa, de l'Éthiopie, ont terminé respectivement deuxième et troisième avec un retard d'une minute et 42 secondes.

Birhanu en était à un quatrième marathon international en sept mois! Il a notamment remporté en avril le Marathon de Daegu, en Corée du Sud.

Sa victoire à Ottawa lui permet d'empocher un chèque de 30 000 $ US.

«Ma saison est terminée jusqu'en septembre. Je vais maintenant me reposer.»

Un autre coureur africain qui devait chauffer le gagnant n'a pu maintenir la cadence. Peter Kirui, dont le frère avait promis de lui acheter une vache s'il gagnait, a dû se contenter du cinquième rang.

Robin Watson, de Vancouver, a été le meilleur Canadien, étant le neuvième participant le plus rapide avec un temps de 2:19:22.

Chez les femmes, on attendait aussi une victoire éthiopienne. Ce fut le cas. La différence? Ce fut une des négligées du peloton élite. Et une des plus âgées du continent africain.

Aberu Zennebe, 31 ans, a gagné le Marathon d'Ottawa en deux heures, 25 minutes et 30 secondes. Rachel Hannah, de Toronto, s'est avérée la Canadienne la plus rapide, prenant le dixième rang.

Plus de détails dans Le Droit du 25 mai

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer