• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Abanda offre une victoire surprise au Canada en Fed Cup 

Abanda offre une victoire surprise au Canada en Fed Cup

Contre toute attente, Françoise Abanda a pris la mesure... (GRAHAM HUGUES, La Presse Canadienne)

Agrandir

Contre toute attente, Françoise Abanda a pris la mesure de Irina-Camelia Begu, la n° 1 roumaine et 33e raquette mondiale, en trois manches de 4-6, 7-5, 6-4, à l'issue d'une longue lutte de près de deux heures et 39 minutes.

GRAHAM HUGUES, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Delbès
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Françoise Abanda a créé une énorme surprise en lever de rideau de la rencontre de barrage du Groupe mondial de la Fed Cup entre le Canada et la Roumanie.

Contre toute attente, la Montréalaise de 18 ans a pris la mesure d'Irina-Camelia Begu, la n°1 roumaine et 33e raquette mondiale, en trois manches de 4-6, 7-5, 6-4, à l'issue d'une longue lutte de deux heures et 39 minutes.

Du coup, l'équipe canadienne s'est emparée d'une avance de 1-0 dans cette confrontation dont l'enjeu est une place dans le Groupe mondial I en 2016.

Abanda, qui occupe actuellement le 260e rang au classement WTA, a démontré beaucoup de cran pendant ce match, refusant d'abdiquer même lorsque Begu est revenue de l'arrière au deuxième set pour faire 5-5.

Si l'issue de la rencontre est longtemps restée indécise, c'est en raison des nombreuses erreurs des deux joueuses - Begu a commis 59 fautes directes contre 53 pour sa rivale.

Au final, la Roumaine s'est montrée plus brouillonne, maintenant un faible 48 % de réussite sur sa première balle de service et totalisant cinq doubles fautes.

Après avoir réussi le bris d'entrée de jeu et pris l'avance 2-0 au troisième set, Begu a semblé se blesser à la jambe gauche lors du troisième jeu. Elle a d'ailleurs bénéficié d'une pause médicale pendant la pause, se faisant masser la jambe.

Pour Abanda, qui a vécu son baptême avec l'équipe canadienne de la Fed Cup en février dernier à Québec, il s'agit d'une première victoire dans cette compétition par équipes.

Cette victoire enlève aussi un peu de pression sur les épaules d'Eugenie Bouchard, septième joueuse mondiale et tête d'affiche de l'équipe canadienne. Lors du tirage au sort vendredi, la joueuse de Westmount avait reconnu qu'elle ne pouvait tout faire seule.

Elle a maintenant l'occasion de doubler l'avance du Canada. Elle affrontera Alexandra Dulgheru lors du deuxième simple de la journée.

Une victoire ce week-end permettrait aux Canadiennes de conserver leur place parmi les huit meilleures nations au monde l'année prochaine. L'équipe perdante sera quant à elle reléguée au Groupe mondial II.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer