• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Marc-Olivier Caron en lice pour un trophée Maurice 

Marc-Olivier Caron en lice pour un trophée Maurice

Marc-Olivier Caron a fracassé trois records canadiens l'an... (Courtoisie)

Agrandir

Marc-Olivier Caron a fracassé trois records canadiens l'an dernier en sauvetage sportif.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marc-Olivier Caron aime nager. Très vite en plus.

Il adore aussi parler. Beaucoup.

Mais pendant un mois, ce verbomoteur a dû se clouer le bec. L'athlète du secteur Hull avait un petit secret. On allait annoncer en avril qu'il était en nomination pour un prix Maurice au Gala Sports Québec.

Le tout a été finalement confirmé mercredi matin lors d'un point de presse à Laval.

Même sa copine, qui l'a accompagné au point de presse, ignorait que Caron allait se retrouver parmi les trois finalistes au titre d'athlète masculin au niveau canadien.

Ce sont ses exploits en sauvetage sportif en 2014 qui lui ont valu cet honneur. L'étudiant-athlète de 17 ans a remporté deux titres en épreuves individuelles aux championnats nationaux en plage, en plus de fracasser trois records canadiens aux championnats du monde disputés en France. Là-bas. Il a notamment terminé sixième.

«Ce dont je suis le plus fier, c'est d'être le premier finaliste du Gala Sports Québec qui provient du sauvetage. Ça représente un pas en avant pour ce sport. C'est big. Ça va apporter de la visibilité», a soutenu Caron, visiblement heureux au bout du fil.

Un cycliste, Guillaume Roussel, et un skieur de fond, Zachary Cristofanilli, sont aussi en lice pour ce Maurice. Mikaël Kingsbury, Alex Harvey et Maxence Parrot se feront la lutte pour leur part pour le titre d'athlète masculin sur la scène internationale.

Parmi les 57 finalistes dévoilés mercredi, il y a aussi la cycliste Karol-Ann Canuel, de Hull, dans la catégorie partenaire, de même que le Gatinois Glenn Hoag à titre d'entraîneur de l'année en sport collectif. Le 42e Gala Sports Québec se déroulera le 6 mai prochain.

Caron a dû s'absenter de ses cours au Cégep de l'Outaouais afin de participer au point de presse. Il ne s'en plaindra sûrement pas, lui qui a connu un début d'année 2015 difficile sur le plan sportif.

Ses participations à deux compétitions importantes de natation avaient été gâchées par la maladie. «J'ai souffert d'une gastroentérite lors des championnats de l'est du Canada, puis d'une bronchite aux championnats canadiens», a-t-il souligné.

Mais depuis, les bonnes nouvelles se succèdent.

«J'ai pu sortir ma moto dernièrement», a lancé Caron au journaliste.

Donc, un homme comblé en ce moment? «Absolument», a-t-il répondu en riant.

Sur un ton plus sérieux, il a été question du club de sauvetage de l'Outaouais, dont il fait partie. Une équipe entraînée par Daniel Bérubé, un employé du service des loisirs de la Ville d'Ottawa.

On a appris que Caron a passé l'été dernier à s'entraîner comme nageur, tout en patrouillant les plages dans le parc de la Gatineau.

Tantôt, le jeune homme de 5'11" et 160 livres se trouvait au lac Philippe. Une autre journée, il était sauveteur au lac Meech ou le lac La Pêche.

On devrait le revoir à ces endroits en juin, juillet et août. Et qui sait, il aura peut-être un trophée Maurice avec lui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer