• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Une grosse prise pour les nageurs gatinois 

Une grosse prise pour les nageurs gatinois

Pierre Lafontaine dirigera le club de natation de... (Darryl Dick, Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Pierre Lafontaine dirigera le club de natation de Gatineau. Le quinquagénaire tenait à retourner aux sources après son départ à la tête de Sport interuniversitaire canadien (SIC) en janvier. Un poste qu'il avait accepté après huit ans à la tête de Natation Canada.

Darryl Dick, Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux ans loin des piscines, c'est long pour un entraîneur de natation. Surtout pour un type qui a formé plusieurs médaillés olympiques aux États-Unis, en Australie et au Canada.

Finie l'attente pour Pierre Lafontaine, qui dirigera le club de natation de Gatineau (CNG). Il succède à Michel Bérubé, qui passe à la Fédération de natation du Québec.

Le quinquagénaire tenait à retourner aux sources après son départ à la tête de Sport interuniversitaire canadien (SIC) en janvier. Un poste qu'il avait accepté après huit ans à la tête de Natation Canada.

Le résident de Chelsea voulait renouer avec son rôle d'instructeur, qui l'avait amené au fil des décennies à Phoenix et en sol australien, notamment. Restait à savoir où il coacherait.

«J'aurais pu repartir à travers le monde, souligne Lafontaine. C'est un peu drôle ce que je vais dire, mais j'ai reçu beaucoup d'offres internationales, mais peu ici au pays.»

Et le père de famille, qui habite en Outaouais depuis 2005, n'avait pas le goût de plier bagage. Lorsque les rumeurs du départ de Bérubé ont commencé à circuler, il a décidé de tendre une perche.

«J'ai approché le club de Gatineau. Je leur ai mentionné que je serais intéressé à travailler avec eux si quelque chose devait arriver.»

Une offre qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd.

«Nous sommes très heureux de la tournure des événements, affirme le président du CNG, Patrick Collins, en entrevue.

«Pierre amène de grandes aptitudes de leadership, une vision, une passion et un amour pour notre sport, ajoute-t-il dans un communiqué émis par le club. Il a les capacités d'insuffler les rêves de possibilité pour ses athlètes et ses entraîneurs et les supporter afin qu'ils atteignent leurs objectifs.»

Lafontaine pourra travailler dans la piscine aux dimensions olympiques qu'il a aidé à concevoir. Il a été un consultant auprès de la Ville de Gatineau dans le dossier du centre sportif.

Sa venue a créé une onde de choc au sein des nageurs compétitifs du CNG. «Ils ont été pas mal surpris d'apprendre ça, confie Collins. «Ceux qui avaient l'idée de quitter voudront peut-être maintenant rester.»

De 2005 à 2013, Lafontaine a mené le programme canadien à quatre médailles olympiques et 46 paralympiques. Avant de revenir au pays, il avait passé quatre ans au sein de l'Australian Institute of Sport (AIS), dont trois en tant qu'entraîneur-chef.

Les nageurs du AIS ont monté six fois sur le podium aux Jeux en 2004.

Avant de déménager en Australie, le diplômé de l'Université Concordia a occupé plusieurs postes d'instructeurs au Canada et aux États-Unis, dont celui d'entraîneur-chef du Phoenix Swim Club (PSC) de 1997 à 2002. Ses athlètes ont gagné huit médailles aux JO en 2000, dont trois fois l'or.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer