• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Le bronze, mais pas de bière pour Dustin Cook 

Le bronze, mais pas de bière pour Dustin Cook

Dustin Cook est monté sur la troisième marche... (PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Dustin Cook est monté sur la troisième marche du podium, dimanche, en Norvège.

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dustin Cook aurait bien aimé fêter sa médaille de bronze remportée hier en Coupe du monde à Kvitfjell, en Norvège.

Les organisateurs lui avaient remis une bière. Le hic ? Quelqu'un a trouvé le moyen de lui voler son verre. Visiblement, le skieur alpin du Lac-Sainte-Marie ne l'a pas apprécié.

« J'ignore qui tu es, mais tu t'avères une personne terrible », a écrit Cook sur les médias sociaux, quelques heures après sa troisième place en super-G.

Un bon vivant, l'athlète de 26 ans était mi-blagueur, mi-sérieux.

Ce qui était sans équivoque ? Ce qu'il pensait de sa performance.

Pas un feu de paille

Cook s'avérait fier de cette première médaille en carrière en Coupe du monde. Tout ça un mois après avoir surpris aux championnats du monde au Colorado. Il avait récolté l'argent dans la même épreuve.

« Je suis très heureux de prouver que je ne suis pas un feu de paille », a-t-il lancé lorsque joint par téléphone. Ce dernier se trouvait sur un train en direction d'Oslo où un vol d'avion vers l'Italie attendait ses coéquipiers de l'équipe canadienne et lui.

« Je n'ai jamais cru que c'était un accident de parcours. J'avais terminé deuxième aux Mondiaux car j'avais bien skié et non parce que les conditions météorologiques n'étaient pas bonnes.

« Ça démontre que j'ai bel et bien ma place parmi les meilleurs au monde. »

Hier, Dustin Cook a opté pour une stratégie simple durant ce super-G remporté par le Norvégien Kjetil Jansrud.

« J'ai attaqué le parcours. J'ai poussé jusqu'à la limite, a-t-il analysé. En arrivant en bas, je me doutais que j'allais obtenir un bon résultat. » Mais pas au point d'aboutir troisième.

« Car j'avais commis une grosse erreur à la fin du tracé », a avoué Cook.

Ce ne fut pas le seul à connaître à gaffer. Vingt et un skieurs n'ont pas complété la course en raison de la température clémente.

La prochaine sortie du skieur de l'Outaouais aura lieu dans six jours à Kranjska Gora. Cette pente slovénienne va accueillir un slalom géant.

« J'ai des attentes un peu plus modestes. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer