• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Six raquettes du top-300 s'amènent à Gatineau 

Six raquettes du top-300 s'amènent à Gatineau

Le président du comité organisateur, Alexandre Cantin; le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le président du comité organisateur, Alexandre Cantin; le président d'honneur, Sylvain Souvigny; la dg de la Sporthèque, Élaine Dupras; ainsi que le dg de Tennis Outaouais Performance, Mathieu Toupin.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une raquette française qui compte 10 victoires sur le circuit ITF sera le joueur à battre lors du tournoi Futures de Gatineau.

Jules Marie s'avère le premier favori en vue de la huitième édition de l'événement qui aura lieu du 28 février au 8 mars à la Sporthèque de Hull. Il est l'un des six joueurs classés parmi les 300 premiers au monde qui figurent sur la liste des participants dévoilés hier par Tennis Canada.

«L'an dernier, il n'y avait qu'un joueur ici parmi le top-300. Le mot se passe que c'est un bon tournoi, bien organisé», a rappelé le directeur de tournoi Richard Quirion.

«[Marie] m'a déjà parlé à quelques reprises au sujet de Gatineau. Il a hâte de venir.»

Le joueur français âgé de 23 ans, qui occupe le 266e rang mondial, se trouve en ce moment en Iran en vue d'une autre épreuve du circuit Futures. En 2014, il a gagné notamment des tournois en Serbie et en Norvège.

Le Colombien Eduardo Struvay devrait être son plus sérieux rival. Le champion en titre de l'étape gatinoise, l'Anglais Daniel Smethurst, sera de retour. Il est semé cinquième favori.

Son adversaire en finale l'an dernier en simple masculin, le Bulgare Dimitar Kutrovsky, a aussi confirmé sa présence.

Pour l'instant, la délégation canadienne sera menée par Philip Bester, de Vancouver, présentement le 490e joueur mondial. L'athlète de 26 ans a effectué un retour au jeu l'été passé après avoir subi une opération à la hanche.

Une quarantaine de joueurs tenteront aussi leur chance via les qualifications afin d'obtenir les huit dernières places disponibles dans le tableau principal. Dans le lot, il y aura plusieurs membres du centre national d'entraînement, dont Nicaise Muamba, qui a frappé ses premières balles dans la région de l'Outaouais avant de déménager à Montréal.

Encore une fois, le tournoi Futures de Gatineau sera doté d'une bourse de 15000$US. Elle est la première de trois étapes ITF consécutives au Québec en mars.

La majorité des joueurs qui débarqueront en Outaouais se dirigeront ensuite vers Sherbrooke (7-15 mars) puis Drummondville (14-22 mars).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer