• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Amoureux et multiples médaillés aux Jeux du Canada 

Amoureux et multiples médaillés aux Jeux du Canada

Alexandre Dupuis et Leilani Tam von Burg, le couple... (Courtoisie)

Agrandir

Alexandre Dupuis et Leilani Tam von Burg, le couple de l'heure aux Jeux du Canada.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Deux athlètes francophones de la capitale nationale forment le couple de l'heure aux Jeux du Canada.

Faites la connaissance d'Alexandre Dupuis et Leilani Tam von Burg. Deux biathlètes âgés de 19 ans qui sont abonnés au podium depuis le début des compétitions à Prince George, en Colombie-Britannique.

Dupuis, qui a grandi à Vankleek Hill, a remporté mercredi sa deuxième médaille en trois courses, obtenant l'or à la poursuite sur 12,5 km. Immédiatement après sa course, il s'est transformé en spectateur afin d'encourager sa copine.

Tam von Burg, une diplômée de l'école secondaire de l'Île, dans le secteur Hull, a terminé deuxième chez les femmes. Cette médaille d'argent s'est ajoutée à son doublé d'or au 12,5 km individuel et au 7,5 km sprint.

«J'ai eu la chance de la voir... C'était tellement proche. Elle a bien failli gagner encore l'or, a relaté Dupuis au bout du fil. J'ai perdu ma voix à l'encourager.»

Dupuis était fier de mentionner au journaliste que Tam von Burg s'avère sa copine. Les deux ont fréquenté le club Chelsea Nordiq avant de mettre le cap vers Canmore en avril dernier.

Tout ça afin de poursuivre leur entraînement et leur vie commune au centre national d'entraînement dans ce village de l'Alberta. L'adaptation a été plus difficile pour un que l'autre.

«Gagner l'or, c'est un soulagement pour moi. Je peux sourire un peu plus, surtout après l'hiver que j'ai connu», affirme Alexandre Dupuis, qui a été malade.

Les médecins lui ont diagnostiqué un trouble de surentraînement. Il a été mis au repos forcé pendant presque un mois à la veille des Jeux.

«La vitesse n'était plus là. Le corps ne réagissait plus à l'entraînement, énumère l'athlète qui était l'ombre de celui qui avait gagné une médaille d'argent l'an dernier aux championnats du monde juniors. J'ai eu un saut de plus de 100 heures en terme d'entraînement cette saison par rapport à la saison passée. Ce fut difficile à m'ajuster. Puis je devais travailler à temps partiel pour gagner un peu d'argent.»

C'est une des raisons pourquoi Leilani Tam von Burg est heureux ces jours-ci pour son ami de coeur.

«Ce fut dur pour lui, surtout quand on ne savait pas ce dont il souffrait. C'était stressant et Alex était aussi souvent de mauvaise humeur. J'ai passé beaucoup de temps à le réconforter, a confié la jeune femme, dont la mère est Suisse-Allemande.

«Je savais que s'il y avait quelqu'un par contre qui pouvait revenir en force et gagner des médailles comme ça aux Jeux du Canada, c'était bien lui.»

Mais pour l'instant, c'est Tam von Burg qui est en avance 3-2 sur son copain au chapitre des médailles.

Une compétition saine qui fait l'affaire de l'Équipe de l'Ontario dont est membre le couple aux Jeux du Canada. Jamais cette province n'avait gagné de médailles en biathlon par le passé à ce rendez-vous, a souligné une porte-parole de la délégation ontarienne, Marlene Stirrett.

«C'est extraordinaire ce qui se passe en ce moment.»

Un autre athlète issu du club Chelsea Nordiq a monté sur le podium mercredi. Teo Sanchez a obtenu le bronze, terminant 20 secondes derrière Dupuis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer