• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Baisse d'intérêt dans le monde du ski de fond 

Baisse d'intérêt dans le monde du ski de fond

Même si leur réputation n'est plus à faire en ski de fond, on pourrait voir un... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Même si leur réputation n'est plus à faire en ski de fond, on pourrait voir un nombre inhabituellement élevé de Norvégiens sur le podium lors les deux prochaines semaines.

Alors que les championnats du monde de ski nordique se mettent en branle demain à Falun, en Suède, la Norvège domine son sport national comme rarement auparavant, ayant remporté les deux tiers des épreuves de la Coupe du monde cette saison.

La domination est telle que certains autres pays sont ouvertement inquiets. Ils ne peuvent plus rivaliser avec la puissance scandinave. Et si la Norvège devait monopoliser le podium aux championnats du monde, cela aurait pour effet de contrarier le pays hôte, la Suède, son grand rival scandinave.

Les succès norvégiens constituent même un problème pour le sport. Les cotes d'écoute à la télévision en Allemagne, en Italie et en France ont tous chuté ces dernières années, tandis que les sports d'hiver comme le ski alpin et le biathlon sont devenus plus populaires. Alors que l'Américain Kikkan Randall s'est révélé l'un des meilleurs sprinters ces dernières années, le sport ne retient guère l'attention aux États-Unis.

Il n'est donc pas étonnant que des skieurs comme le Polonais Justyna Kowalczyk, double champion olympique et ancien vainqueur de la Coupe du monde, en aient un peu marre.

«Les Norvégiens aiment le ski de fond plus que quiconque dans le monde mais, en même temps, ils tuent le sport, a écrit Kowalczyk dans une chronique pour le journal polonais Gazeta cette saison. Ce n'est plus possible de compétitionner à leur niveau.»

Harvey donne espoir

Alex Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, médaillé d'argent samedi au sprint style classique d'Östersund, s'estime en bonne forme et pourrait brouiller les cartes à ces mondiaux. Harvey compte deux podiums cette saison en Coupe du monde, après une deuxième place à la poursuite de 15 kilomètres style classique pendant le Tour de ski au début de l'année.

En tout, des médailles seront décernées dans 12 épreuves de ski de fond au programme des mondiaux - six chez les hommes et autant chez les dames - quatre au combiné nordique et cinq au saut à ski.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer