La fin d'une disette de 41 ans

Cook s'avère le troisième skieur du coin à... (Associated Press)

Agrandir

Cook s'avère le troisième skieur du coin à gagner une médaille dans l'histoire des Mondiaux. Anne Heggtveit, d'Ottawa, avait réussi un doublé d'or en 1960 à Squaw Valley. De son côté, Betsy Clifford, de Chelsea, a remporté le slalom géant de Val Gardena en 1970 pour ensuite terminer deuxième de la descente de St-Moritz en 1974.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça fêtait en Outaouais en voyant Dustin Cook devenir le premier skieur alpin de la région en quatre décennies à aboutir sur le podium aux championnats du monde.

« J'ai suivi la course en direct. Je criais tout seul dans la maison en le voyant skier comme ça », avoue Jean-Philippe Roy.

Le Gatinois a été membre de l'équipe nationale pendant 14 saisons avant de prendre sa retraite en 2013. Le plus près qu'il a passé d'une médaille aux Mondiaux ? Une septième place au slalom géant d'Are, en Suède, il y a huit ans.

Roy se réjouissait pour son ancien coéquipier Cook. « Moi, je ne suis pas surpris de le voir finir deuxième, a-t-il dit.

« On voyait que ça s'en venait pour Dustin. Il a été super solide depuis le début de la saison. Et avant le départ de la course, il n'était pas stressé à partir tout de suite. Il prenait son temps à attacher ses bottes.

« Et durant la course, il a été solide tout le long. Il n'a pas eu besoin de prendre de risque. Je pense qu'il sera capable de refaire ce genre de performances. »

Cook s'avère le troisième skieur du coin à gagner une médaille dans l'histoire des Mondiaux. Anne Heggtveit, d'Ottawa, avait réussi un doublé d'or en 1960 à Squaw Valley. De son côté, Betsy Clifford, de Chelsea, a remporté le slalom géant de Val Gardena en 1970 pour ensuite terminer deuxième de la descente de St-Moritz en 1974.

Qui sera le prochain ?

L'Outaouais continue de produire des espoirs. Un d'eux, Simon Fournier, de Hull, a été témoin de l'exploit de Cook. Il a regardé la course sur le web, entre deux travaux d'école.

« C'était impressionnant », a soutenu le jeune homme de 17 ans. Membre de l'équipe du Québec, il a gagné sa première course FIS le mois dernier au mont Sainte-Anne.

« Quand tu vois un résultat comme celui de Dustin, ça te motive. Il est passé par toutes les mêmes étapes. Du NCO (équipe de course de la capitale et de l'Outaouais), à l'équipe du Québec puis l'équipe canadienne », a rappelé Fournier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer