• Le Droit > 
  • Sports 
  • > La meilleure squasheuse au pays débarque à Gatineau 

La meilleure squasheuse au pays débarque à Gatineau

Samantha Cornett tenait à être présente pour le... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Samantha Cornett tenait à être présente pour le lancement de Squash Outaouais, par solidarité pour son sport, qui a besoin de se faire connaître.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La meilleure joueuse de squash au Canada débarque à Gatineau.

Tout ça pour l'instant d'une soirée afin de mousser la naissance d'une nouvelle entité sportive. Samantha Cornett, qui est classée 31e au monde, tenait à participer au lancement de Squash Outaouais, demain, à la Sporthèque.

L'organisme à but non lucratif a été fondé par un ancien joueur pro, Maxym Leclair, qui a eu l'idée d'inviter un grand nom pour l'occasion.

«C'est une bonne nouvelle pour le squash, avoue Cornett au bout du fil. Le défi pour notre sport, c'est de le faire connaître, de lui donner plus de visibilité. Mes amies ne connaissaient rien du squash jusqu'au moment où je leur ai montré comment jouer.»

Originaire de Deep River, la raquette de 23 ans a passé une partie de sa vie à Ottawa avant de mettre le cap vers Toronto où elle s'entraîne à plein-temps. Un horaire qui comprend trois pratiques quotidiennes, six jours par semaine.

«J'ai eu la chance de jouer quelques fois à Hull», note-t-elle.

Joueuse professionnelle, Cornett s'est promenée déjà un peu partout sur le globe. Elle a été finaliste au New South Wales Open de même qu'au Pao de Acura Open. À cela s'ajoutent des victoires à des tournois importants en Tanzanie et au Guatemala.

Une rencontre au sommet l'attendait le mois dernier au Championnat du monde par équipe. Elle a affronté la numéro un mondiale, Nicol David, de la Malaisie. Un match qui s'est soldé par un revers de 3-1.

«C'était fantastique de se mesurer à elle. Je pouvais apprendre tout en jouant. Ça m'a permis de voir ce que je dois améliorer.»

Surtout, ça lui a démontré qu'elle a sa place parmi l'élite. «Plusieurs des femmes dans le top-20 sont âgées entre 27 et 34 ans, note Cornett. J'ai donc quelques bonnes années devant moi!»

Cette dernière a aussi quelques compétitions importantes qui se pointent à l'horizon. Elle sera la leader de l'équipe canadienne lors des Jeux panaméricains, cet été, à Toronto.

En attendant, Samantha Cornett va poursuivre l'entraînement tout en donnant un coup de main à différentes associations locales. Après sa visite en Outaouais, elle mettra le cap vers Montréal.

«Un autre match d'exhibition m'attend. Celui-là fait partie d'une campagne de financement pour un tournoi là-bas», explique-t-elle.

Quant à Squash Outaouais, sa mission sera de promouvoir la pratique de ce sport auprès de la population gatinoise. Ses entraîneurs veulent notamment offrir des démonstrations dans les écoles, maisons de jeunes et lors d'événements extérieurs durant l'été.

Le lancement officiel s'effectuera sur le coup de 18h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer