• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Mondial féminin: le Canada veut éviter le groupe de la mort 

Mondial féminin: le Canada veut éviter le groupe de la mort

La joueuse canadienne Christine Sinclair et son entraîneur... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

La joueuse canadienne Christine Sinclair et son entraîneur John Herdman cachaient mal leur enthousiasme, vendredi, en accueillant les journalistes de la planète en vue du tirage au sort de la Coupe du monde 2015.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À six mois du lancement tant attendu de la Coupe du monde féminine 2015 de la FIFA au Canada, l'événement s'apprête à prendre son véritable envol aujourd'hui alors que le tirage au sort des 24 pays qualifiés sera effectué au Musée canadien de l'Histoire de Gatineau.

Des journalistes du monde entier sont débarqués dans la région de la capitale nationale vendredi afin de couvrir cette étape cruciale de la Coupe du monde 2015. Il y avait déjà beaucoup de fébrilité dans l'air à l'hôtel Westin d'Ottawa vendredi quand différents intervenants de la FIFA, du comité organisateur canadien et de l'équipe nationale canadienne ont rencontré les médias en préparation du grand jour.

L'entraîneur-chef de l'équipe féminine du Canada était de la partie, tout comme de sa joueuse étoile, Christine Sinclair. John Herdman, qui a mené le Canada vers une médaille de bronze historique aux Jeux olympiques d'été de 2012, cachait mal son enthousiasme.

«Enfin, nous allons connaître nos adversaires du tournoi à la ronde. La Coupe du monde qui sera disputée sur nos terres devient réalité. Nous allons pouvoir commencer à étudier nos adversaires dans le but de faire honneur à notre pays.»

John Herdman assure qu'il n'a pas de préférence sur les pays que le Canada pourrait affronter dans son groupe. Il a cependant un souhait.

«Je veux éviter le groupe de la mort! À chaque Coupe du monde, il semble y avoir un groupe plus fort que les autres. Cependant, s'il faut gagner cette coupe à la maison, il nous faudra battre les meilleurs à un moment donné. J'encourage d'ailleurs les autres équipes à visiter notre beau pays. C'est tellement vaste et il y a tellement à faire. Elles ne sont pas obligées de s'entraîner!»

Sur le coup de midi, les pays qualifiés seront séparés dans six groupes de quatre équipes. Pour la première fois de son histoire, la Coupe du monde féminine alignera 24 équipes. Elles étaient 16 au dernier tournoi en 2011. Les bourses offertes aux équipes seront bonifiées en conséquence. Les équipes se partageront une bourse globale de 15 millions$ par rapport aux 10 millions$ d'il y a quatre ans.

L'une des meilleures joueuses de soccer au monde, Christine Sinclair avait hâte de porter l'uniforme canadien dans une compétition de classe mondiale qui se tiendra chez elle.

«C'est sûr qu'il y aura une pression additionnelle de jouer devant nos partisans. En même temps, l'aventure sera excitante. Très peu de joueuses ont la chance de participer à la Coupe du monde en jouant à la maison. Je crois que nous allons pouvoir nous nourrir de l'énergie générée par nos proches.»

Sinclair avance même que le Canada n'aura jamais été aussi solide qu'en 2015. «Nous avons une profondeur inégalée. Nous venons de connaître du succès en jouant deux matches contre la Suède avec deux alignements complètement différents. Nous avons gagné un match 1-0 et annulé l'autre 1-1. Je n'ai jamais eu autant de confiance envers notre équipe que maintenant.»

En raison de son classement mondial, le Canada évitera les puissances mondiales comme les États-Unis, l'Allemagne, le Japon ou la France au premier tour. De grandes personnalités du sport canadien participeront au tirage au sort aujourd'hui, dont la patineuse Catriona Le May Doan, l'athlète paralympique Chantal Petitclerc, la hockeyeuse Hayley Wickenheiser ainsi que les champions de la CONCACAF Jason deVos et Kara Lang.

La 7e édition de la Coupe du monde féminine de la FIFA sera disputée du 6 juin au 5 juillet dans six grandes villes canadiennes d'un océan à l'autre. Neuf matches auront lieu à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer