• Le Droit > 
  • Sports 
  • > Marathon d'Ottawa: Tariku Jufar l'emporte, des records tombent 

Marathon d'Ottawa: Tariku Jufar l'emporte, des records tombent

Tariku Jufar n'a pas seulement gagné le Marathon...

Agrandir

Tariku Jufar n'a pas seulement gagné le Marathon d'Ottawa. Il a aussi réécrit l'histoire de l'événement présenté depuis 1975.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Tariku Jufar n'a pas seulement gagné le Marathon d'Ottawa. Il a aussi réécrit l'histoire de l'événement présenté depuis 1975.

Le coureur éthiopien est devenu dimanche matin le premier athlète de son pays à remporter cette épreuve masculine dominée par des adversaires kenyens ces 12 dernières années. Mais surtout, il a fracassé le record du parcours de 42 km.

Et ce n'était pas de justesse.

Jufar, âgé de 28 ans, a rallié le fil d'arrivée en deux heures, huit minutes et 4,8 secondes. C'est plus d'une minute plus rapide que l'ancienne marque réalisée l'an dernier sur le même tracé.

«Je me trouvais de l'autre côté du canal Rideau quand j'ai entendu l'animateur de foule annoncer ce temps. Je me suis dit: Ayoye, ça n'a pas de bon sens. Ces gars-là sont des machines. Je me trouvais à huit minutes d'eux», a souligné Rob Watson, le meilleur Canadien qui a terminé au 10e rang.

La conclusion du Marathon d'Ottawa aura été spectaculaire.

Jufar a dû se battre jusqu'à la fin avec la recrue kenyenne Luka Rotich, qui prenait part à un premier marathon international. Seulement sept secondes ont séparé les deux hommes au fil d'arrivée.

Le champion des deux éditions précédentes, Laban Moiben, a été dans le coup pendant la première moitié de la course. Il se trouvait dans le groupe des huit meneurs.

Mais peu de temps par la suite, Jufar et Rotich se sont détachés du lot en compagnie d'un autre marathonien africain, Teferi Kebede, qui a finalement pris le quatrième rang.

Chez les femmes, c'est également un produit de l'Éthiopie qui a gagné le Marathon. Yeshi Esayias l'a aussi réussi dans un temps record, complétant la distance en 2:25:30,1.

C'était sa deuxième victoire de suite à Ottawa. «Je compte bien revenir l'an prochain», a-t-elle dit.

Le mercure indiquait six degrés Celsius lorsque le coup de départ a été donné à 7h. Deux heures plus tard, il faisait toujours froid.

La température n'a pas refroidi les ardeurs des deux champions. «Pas de problème», a été la réponse de Tariku Jufar via son interprète tout aussi peu loquace.

Ce dernier avait une autre bonne raison de sourire. Deux chèques l'attendaient. Un de 20 000 $US remis au gagnant et un autre de 10 000 $ pour avoir amélioré le record.

Une même somme a été remise à Esayias.

Plus de 6200 personnes ont pris le départ du Marathon. Une minute de silence a été tenue avant le coup d'envoi en mémoire des victimes des explosions au Marathon de Boston, survenues le mois dernier.

La Fin de semaines des courses s'avère le rendez-vous sportif le plus important de la capitale nationale avec 44 000 participants inscrits dans sept épreuves différentes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer