Québec s'entend avec les médecins omnipraticiens

Le gouvernement Couillard et les médecins omnipraticiens ont convenu d'une... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
Québec

Le gouvernement Couillard et les médecins omnipraticiens ont convenu d'une entente de principe pour le renouvellement de leur contrat de travail.

L'annonce a été faite par communiqué vendredi matin par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Les détails de l'entente restent actuellement confidentiels. La FMOQ effectuera d'abord une tournée de ses membres pour ensuite soumettre l'entente de rémunération au vote.

L'entente précédente était échue depuis avril 2015. Un des points principaux en litige était notamment la réduction de l'écart de rémunération entre les omnipraticiens et leurs collègues spécialistes.

La rémunération moyenne actuelle des omnipraticiens avoisine les 250 000 $, tandis que les spécialistes gagnent en moyenne plus de 400 000 $ par an.

Incidemment plus tôt cette semaine, dans un congrès médical, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait laissé entendre que le gouvernement allait s'attaquer à cet enjeu.

Cependant, il avait aussi indiqué que la disparité existera toujours, en raison de la durée de formation, qui est moins longue pour les omnipraticiens que pour les spécialistes.

Il déplorait que les omnipraticiens ne s'attardent qu'aux chiffres isolément, sans considérer les responsabilités, les horaires de travail et la charge de travail, entre autres.

La FMOQ avait pour sa part fait savoir que la rémunération actuelle de membres de l'organisation n'est «nullement concurrentielle» et qu'»il en va de l'avenir de la médecine de famille».

La FMOQ visait un écart brut de 20-30 pour cent, comme ce qui existe dans d'autres provinces.

L'écart de rémunération net atteindrait 60-70 pour cent, si on tient compte des frais de cabinet que les omnipraticiens ont, mais que les spécialistes n'ont pas, avait plaidé le porte-parole de la FMOQ.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer