Les engagements libéraux «tiennent»

Les libéraux Alexandre Iracà, André Fortin, Stéphanie Vallée,... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Les libéraux Alexandre Iracà, André Fortin, Stéphanie Vallée, Marc Carrière et Maryse Gaudreault

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Outaouais « continue d'avancer », assurent les députés de la région à l'Assemblée nationale en soulignant que les engagements pris lors de la plus récente campagne électorale « tiennent » encore pour la suite de leur mandat.

Les libéraux Marc Carrière, André Fortin, Maryse Gaudreault, Alexandre Iracà et Stéphanie Vallée ont dressé leur bilan de la dernière session parlementaire, lundi, en rappelant différents investissements totalisant 769 millions $ réalisés dans les circonscriptions de la région depuis janvier. Mais il leur reste encore du travail à faire, convient la députée de Gatineau et ministre responsable de la région, Stéphanie Vallée.

« Notre objectif, ce n'est pas nécessairement de conclure à l'intérieur d'une session, a-t-elle mentionné. Nous, on s'est engagé en 2014 dans un mandat de quatre ans avec des priorités. C'est certain qu'on est toujours très heureux lorsqu'on arrive plus rapidement [...], mais l'ensemble de nos engagements, ils sont là, ils tiennent et on continue d'avancer. »

L'Université du Québec en Outaouais retiendra notamment l'attention au cours des prochains mois. La députée de Hull, Maryse Gaudreault, dit avoir entendu parler du mois de décembre pour la conclusion de l'étude sur le lancement de nouveaux programmes, pour laquelle le gouvernement avait octroyé 250 000 $ au printemps 2016.

« Les infrastructures vont suivre les besoins de programmes, a souligné Stéphanie Vallée. Certains programmes ont des besoins bien spécifiques en matière de locaux, pour les laboratoires par exemple, alors l'élaboration des priorités est très, très importante pour déterminer les besoins d'infrastructures à court, moyen et long terme pour l'université, mais les échanges vont bon train. »

Les discussions se poursuivent aussi avec le fédéral dans l'espoir d'obtenir une aide financière pour concrétiser le projet d'unification des activités de l'UQO au campus Alexandre-Taché, a indiqué Mme Gaudreault.

En ce qui concerne le prolongement du Rapibus jusqu'au boulevard Lorrain, la ministre Vallée assure qu'il n'y a pas d'embûches dans ce dossier. Impossible toutefois de savoir si une annonce est imminente. « Lorsqu'on sera prêt à le communiquer, on va vous convoquer », a répondu la ministre aux journalistes.

En santé, malgré différents rapports ayant critiqué ces derniers mois les services reçus par des patients de la région avant leur décès, la ministre Vallée estime qu'il ne faut pas en « minimiser l'impact », mais note qu'il ne faut pas « en créer une généralisation » sur la qualité des soins. Les élus régionaux s'attendent par ailleurs à des améliorations au chapitre de l'accessibilité lors de l'ouverture prochaine de la superclinique du secteur Hull.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer