Québec bonifie l'aide aux sinistrés

Philippe Couillard serre la main de Maxime Pedneaud-Jobin.... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

Philippe Couillard serre la main de Maxime Pedneaud-Jobin.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Québec ouvre ses coffres aux sinistrés et bonifie considérablement les mesures d'aide financière à la suite des inondations historiques du printemps 2017.

Le premier ministre Philippe Couillard en a fait l'annonce, mercredi, à Montréal, en compagnie de ses ministres des Finances et de la Sécurité publique, Carlos Leitao et Martin Coiteux, qui a pris soin de préciser que cette bonification vise les événements de cette année.

«Le caractère tellement exceptionnel des drames qui sont vécus à l'heure actuelle nous a convaincus très rapidement (...) de travailler sur un programme spécifique qui tienne compte de la réalité spécifique des drames qui sont vécus dans le cadre des inondations de cette année», a expliqué M. Coiteux.

L'allure finale du programme général d'aide, elle, reste à déterminer, a-t-il ajouté. «Soyons francs: on amorce une réflexion sur le programme général.»

Pour répondre à la catastrophe actuelle, le montant maximal qui sera disponible pour le remplacement complet d'une résidence qui doit être détruite, qui était de 160 000 $ dans le programme général, est porté à 200 000 $. À cela peut s'ajouter une somme allant jusqu'à 50 000 $ pour la valeur du terrain si le propriétaire décide de s'installer ailleurs, un ajout qui n'existait pas auparavant.

Quant à ceux qui ont subi des dommages mais qui peuvent réparer les dégâts, ils voient également le plafond d'aide porté à 200 000 $. De plus, les réparations, qui étaient couvertes jusqu'à 80% des coûts réels totaux, seront désormais couvertes à 90%.

Toutes les autres catégories qui étaient déjà sujettes à une indemnisation voient également leurs maximums augmentés, qu'il s'agisse des mesures d'urgence pour protéger les maisons, des travaux de nettoyage ou des biens meubles, incluant les électroménagers et les vêtements.

Parmi les ajouts importants, on note l'arrivée des propriétaires d'immeubles locatifs sous le parapluie gouvernemental. Jusqu'ici, seuls ceux dont la location d'un immeuble était leur principal moyen de subsistance pouvaient réclamer de l'aide, une distinction qui a été effacée.

Le programme spécifique mis sur pied pour les inondations de 2017 ne couvre toujours pas les propriétaires de chalets et résidences secondaires, mais Québec a tout de même fait un effort pour ces propriétaires.

Le ministre Leitao a créé un nouveau crédit d'impôt pour ceux-ci. Il espère qu'Ottawa d'emboîter le pas dans cette démarche.

Jusqu'ici, Québec a versé 3,6 millions $ en aide financière aux sinistrés et le rythme des versements se situe aux environs de 450 000 $ par jour.

Québec s'attend à ce que la facture atteigne environ 350 millions $.

Le dernier bilan de la Sécurité civile, mercredi, faisait toujours état d'une centaine de municipalités toujours sinistrées, un peu plus de 4000 résidences inondées ou isolées et 3500 personnes évacuées.

Pedneaud-Jobin salue les modifications

Le gouvernement du Québec a été à l'écoute des préoccupations des sinistrés gatinois, a réagi le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin mercredi. Ce dernier a salué la rapidité avec laquelle le gouvernement a agi pour prendre des mesures adaptées aux véritables besoins sur le terrain.

« La Ville de Gatineau est l'une des villes qui a le plus grand nombre de citoyens touchés par les inondations printanières, ce qui fait que ceux-ci sont directement concernés par les mesures gouvernementales annoncées, a indiqué le maire Pedneaud-Jobin. Nous avons été entendus. »

Le maire salue particulièrement les modifications apportées au programme d'aide qui permettront notamment de rendre admissibles les propriétaires non-occupants. Il s'agissait d'un enjeux particulièrement important dans plusieurs des secteurs inondés de Gatineau.

Avec Mathieu Bélanger, Le Droit




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer